Show Less

La carrière du Bodhisattva dans l’Avataṃsaka-sūtra

Matériaux pour l’étude de l’Avataṃsaka-sūtra et ses commentaires chinois

Series:

Hyung-Hi Kim

L’école de l’Ornementation fleurie (chinois Huayan, qui remonte au sanscrit Avataṃsaka), d’inspiration philosophique et mystique, est une des manifestations majeures du bouddhisme d’Asie orientale (Chine, Corée, Japon).
Cet ouvrage présente quelques passages de commentaires chinois du texte canonique de base de l’école, traduite en français et annotés. Ce texte porte le titre sanscrit de Avataṃsaka-sūtra (chinois Huayanjing « Texte doctrinal de l’Ornementation fleurie »). Les commentaires chinois choisis sont deux commentaires perpétuels, le Tanxuanji de Fazang (643–712), un moine éminent, systématisateur de la doctrine Huayan, et le Xinhuayanjinglun de Li Tongxuan (635–730), un laïque et un grand mystique. Ils concernent des points essentiels du système chinois de l’Ornementation fleurie : l’interpénétration universelle de toutes choses, le symbolisme luxuriant des rétributions karmiques, le rôle de la foi dans le progrès spirituel et le cursus des cinq enseignements.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Méthodologie 27

Extract

27 Méthodologie La problématique générale où se situe la présente recherche est celle de la pensée philosophique et religieuse du bouddhisme du Grand Véhicule indien et chinois. Cette pensée rayonne en plusieurs directions. L’un des secteurs centraux est occupé par la tradition et la littérature dites d’Avatasaka ou de Huayan ( ). La littérature Avatasaka (abrégé Av.) comprend un ensemble considérable de textes canoniques et de commentaires. Cette tradition s’est développée surtout en Chine et dans les pays de civilisation chinoise, notamment en Corée. Elle est, par contre, l’une des moins connues en Occident. Les thèmes philosophico-religieux principaux de l’Av. sont: d’une part, le thème de l’universalité de la nature de Buddha, qui a pour corol- laire l’interpénétration de toutes choses, en tant qu’elles sont toutes égale- ment imbues de cette nature; d’autre part, le thème de la réalisation de cette nature de Buddha dans l’intériorité la plus profonde de chaque être. Ces deux thèmes alimentent une théorie et une pratique: d’autre part, une vue philosophique du monde qu’on pourrait appeler un “pan-bouddhisme” (par analogie avec “pan-théisme”), et qui combine l’interpénétration uni- verselle, et la réalisation de la nature de Buddha par chaque être parti- culier; d’autre part, une dynamique de la vie religieuse et spirituelle qui met constamment les détails de la pratique bouddhique en rapport avec la présence dernière...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.