Show Less

La carrière du Bodhisattva dans l’Avataṃsaka-sūtra

Matériaux pour l’étude de l’Avataṃsaka-sūtra et ses commentaires chinois

Series:

Hyung-Hi Kim

L’école de l’Ornementation fleurie (chinois Huayan, qui remonte au sanscrit Avataṃsaka), d’inspiration philosophique et mystique, est une des manifestations majeures du bouddhisme d’Asie orientale (Chine, Corée, Japon).
Cet ouvrage présente quelques passages de commentaires chinois du texte canonique de base de l’école, traduite en français et annotés. Ce texte porte le titre sanscrit de Avataṃsaka-sūtra (chinois Huayanjing « Texte doctrinal de l’Ornementation fleurie »). Les commentaires chinois choisis sont deux commentaires perpétuels, le Tanxuanji de Fazang (643–712), un moine éminent, systématisateur de la doctrine Huayan, et le Xinhuayanjinglun de Li Tongxuan (635–730), un laïque et un grand mystique. Ils concernent des points essentiels du système chinois de l’Ornementation fleurie : l’interpénétration universelle de toutes choses, le symbolisme luxuriant des rétributions karmiques, le rôle de la foi dans le progrès spirituel et le cursus des cinq enseignements.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre I L’Eveil correct 145

Extract

145 ChapitreI L’Eveil correct L’enseignementde la première assemblée (T278, ch. 1 à 2; j1-4 = T279, ch. 1 à 6; j1-11) commence juste après l’accomplissement de l’Eveil correct du Buddha sur l’aire de l’Eveil. Le Stra met d’emblée le lecteur, ou mieux le pratiquant, en présence de la transfiguration du monde en champ de Buddha, qui est le résultat le plus immédiat de l’événementmerveilleux qu’estl’Eveil il nementionneque laconique- ment l’aire géographique de l’Eveil, puis décrit sans plus tarder l’“univers ornemental du trésor de lotus” (& f0; T279 j8 39a13). Ledébut de l’Av. ledécritcommececi(T279 j1 1b26-c4): Ainsiai-jeentendu. Un jour, leBuddha, setrouvantau pays de Magadha, sur l’aire de l’Eveil, solitaire et sainte1, accomplit pour la première fois l’Eveil correct2. 1 “Sur l’aire de l’Eveil, solitaire et sainte”. Cette formule (“eæd Gw”) se présente trois fois dans l’Av. en 80 volumes: T279 j1 (ch. 1) 1b26-27; j12 (ch. 7) 57c23; j40 (ch. 27) 211a6. Elle ne figure que dans le 2e des 3 passages parallèles de la version tibétaine (qui sont Tib. Trip. vol. 25, No 761 = Phal chen, vol. Yi, frontispice, ligne 3; 78.3.3 = Phal chen, Yi 189b3; 292.1.3 = Phal chen, Li, 174b3). Voici le libellé, 78.3.3 = Yi 189b3: chos kyi dgon pa'i sñi po bya chub na, qui peut se restituer en sanscrit: dharmraye bodhimae “sur l’aire de l’Eveil, lieu solitaire (araya) du Dharma”. – L’Av. en 60 volumes dit plus simplement jimiedaochangwFG T278...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.