Show Less

Entre linguistique et littérature

Edited By Marisa Verna and Joelle Tamine

Le volume constitue les actes d'une journée d'étude organisée en 2011 à l'université de Paris-Sorbonne en hommage à Sergio Cigada (1933-2010). Suivant sa méthode analytique, qui est une véritable redéfinition en acte de la philologie, après les deux textes introductifs dus à Joëlle Gardes Tamine et à Marisa Verna, les auteurs des contributions s'intéressent aux questions « linguistiques », au sens large, issues du texte littéraire.
Ils ont fouillé de préférence le corpus de prédilection de Sergio Cigada : Charles Baudelaire, Rimbaud et les auteurs du Symbolisme (Jean Lorrain). Mais, en témoignage d'une méthode fructueuse, qui du détail s'ouvre à une perspective plus vaste, la poésie du XX e siècle est loin d'être négligée (Saint-John Perse).
La critique littéraire ici proposée est donc fondée sur des faits de langue : une herméneutique ouverte, qui nécessite de la collaboration entre linguistique et littérature.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Federica Locatelli, Une certaine homologie des périphrases : Les Litanies de Satan de Charles Baudelaire 49

Extract

FEDERICA LOCATELLI Une certaine homologie des périphrases : Les Litanies de Satan de Charles Baudelaire Au cours d’une intervention aux séminaires doctoraux de l’Université Catholique de Milan, il y a trois ans, Sergio Cigada a présenté ses dernières recherches concernant le concept de synonymie1, proposées également au Colloque organisé sur le même sujet à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), en 2007. Focalisant l’attention sur la différence de fonctionnement entre « langue » et « parole », le critique a défini la synonymie comme le rapport de similarité sémantique obtenu par la médiation de deux signifiants divers et expliqué comment cette identité partielle de signification pouvait se réaliser entre des signes mono-verbaux, tout comme entre des signes multi- verbaux ou synthèmes. On appelle « synthème » une locution rigidement lexicalisée, dépendant de la langue d’appartenance, aussi qu’une structure syntagmatique produite librement pendant l’acte de parole : il s’agit, dans ce dernier cas, d’une opération rhétorique à proprement parler, substituant une expression périphrastique2 au terme 1 Voir S. Cigada et M. Verna (éd.), La sinonimia tra « langue » e « parole » nei codici francese e italiano, Actes du Colloque de l’Università Cattolica del Sacro Cuore di Milano, 24-27 octobre 2007, Milano, Vita e Pensiero, 2008 ; M. G. Adamo et P. Radici Colace (éd.), Synonymie et « differentiae » : théories et méthodologies de l’époque classique à l’époque moderne, Actes du Colloque de Messina-Taormina, 6-8 octobre 2003, Messina-Napoli, Edizioni Scientifiche Italiane, 2006 ; S. Cigada, « Le concept de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.