Show Less

Ballon Rond et Héros Modernes

Quand la littérature s’intéresse à la masculinité des terrains de football

Series:

Edited By Julie Gaucher

Si le sport a d’abord été considéré comme un « divertissement pour analphabètes », la littérature sportive émerge dès la fin du XIX e siècle et les collections qui lui sont dédiées se multiplient. En 1928, la Fédération française de football crée son concours littéraire. Dès la Première Guerre mondiale, les modes d’Outre-Manche s’exportent et le joueur de football devient une figure emblématique des années 1920. Avec le joueur de football, la littérature délimite les contours d’un nouvel idéal masculin. Dans les années 1970, le développement du spectacle sportif, la médiatisation des grandes rencontres et l’évidente démocratisation du sport invitent à repenser le sport comme un fait social total. La littérature ne reste pas sourde à cet appel : elle questionne les nouvelles formes du spectacle footballistique et le sens du jeu dans la société contemporaine. L’histoire du ballon rond mais également l’abondante production romanesque qui l’accompagne nous invitent à proposer ici une étude des discours littéraires sur le football et à sonder les modèles masculins qui y sont érigés.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract

La fi n du XIXe siècle est profondément marquée par une crise de la mas- culinité (Rauch 2000, Maugue 2001). Canons et références identitaires se trouvent alors chahutés, parfois malmenés. Dandys et romantiques tra- duisent une masculinité décadente, en perte de repères. Dès lors, la Pre- mière Guerre mondiale s’offre comme une occasion de restauration de la masculinité. L’homme y est invité à faire les preuves de sa virilité dans la fraternité et la souffrance, dans l’action et le courage. Le football pénètre les tranchées, sous l’infl uence des modèles corporels anglo-saxons. Dans un contexte d’anglomanie, les pratiques d’Outre-Manche sont perçues comme des signes de modernité et le confl it ne fait qu’accélérer le phé- nomène d’acculturation déjà entamé au début du siècle. De plus, alors qu’Après-guerre se redessine l’ordre du monde, le modèle économique et culturel américain devient une référence et, dans le même élan, le modèle de masculinité dominant Outre-Atlantique tend à s’exporter. Au sortir de la guerre, on tente donc de faire oublier «les produits efféminés et fats, Merveilleux, Incroyables et Dandys» (Pascot 1926: 49) du siècle passé. La nécessité d’un renouvellement des références de genre ne laisse pas de doute. Le sport se trouve alors investi comme un espace de remodelage des masculinités; le stade de football devient un des creusets...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.