Show Less

Prendre la parole en L2

Regard sur la compétence d’interaction en classe de langue

Series:

Evelyne Berger

Par quels moyens parvient-on à prendre la parole et à rebondir sur les propos d’autrui ? Comment peut-on obtenir et garder l’attention des autres participants dans un échange compétitif ? Comment manifeste-t-on une opinion divergente face à son interlocuteur ? Participer à une conversation requiert de prendre la parole au bon moment, tout en enchaînant de façon cohérente sur le fil de la discussion. Cet ouvrage examine ce phénomène auprès d’apprenants de langue seconde dans le contexte du travail en groupe. La recherche se base sur un corpus d’interactions authentiques enregistrées en classe de français L2, à l’école secondaire obligatoire en Suisse. Elle identifie les ressources linguistiques, prosodiques et non-verbales servant à la prise de parole. Les pratiques décrites témoignent d’une compétence d’interaction en développement. L’ouvrage offre également un tableau détaillé des modalités d’interaction du travail en groupe. Il interroge ainsi les opportunités de participation et d’apprentissage de la L2 qu’offre ce dispositif pédagogique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

1 Introduction

Extract

13 1. Introduction Le postulat selon lequel l’apprentissage d’une langue ne reposerait pas seulement sur la simple mémorisation de formes et de structures linguistiques hors contexte, mais consisterait à développer une capa- cité à interagir avec autrui sous-tend les approches communicatives de l’enseignement-apprentissage des langues secondes (L2 ci-après) en place dans nos systèmes éducatifs depuis une trentaine d’années (Nunan 2004). La dimension interactive a également reçu au fil des années davantage d’importance au sein des politiques linguistiques, notamment par le biais du Cadre européen commun de référence pour les langues/CECR (cf. Conseil de l’Europe 2001), dont l’impact a été grand en Suisse et en Europe pour la définition de standards d’appren- tissage et d’évaluation (cf. p.ex. les standards nationaux de formation HarmoS en Suisse ou le Cadre de référence ALTE pour la certification internationale). La compétence interactive s’est ainsi vue acquérir un statut de compétence à part entière, une ‘cinquième’ compétence en sus des compétences classiques de production/compréhension orale/écrite (Walsh 2011). Malgré cet engouement pour les aspects communicatifs en classe de langue, force est de constater cependant que bien souvent les élèves se sentent incapables d’utiliser leur savoir-faire en L2 en situation, et cela, même après de nombreuses années d’apprentissage de la langue cible. Ce constat rejoint certains travaux dans le domaine de l’acquisi- tion des L2 qui ont montré la difficulté des apprenants à prendre part...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.