Show Less
Restricted access

Corps écrit, corps écrivant

Le corps féminin dans les littératures francophones des Amériques

Series:

Christine K. Duff and Claudia Labrosse

Cet ouvrage vise à cerner la place qu’occupe le corps féminin dans la production littéraire francophone des Amériques et des Caraïbes en invitant chacun(e) de ses auteur(e)s à s’interroger sur le topos que constitue la chair féminine dans l’écriture fictionnelle. Il est clair que le corps, pour les femmes, est bien un lieu à partir duquel écrire, mais en lui s’inscrivent aussi les enjeux d’une société, d’une culture et d’une poétique. L’écriture du corps féminin, qu’elle définisse la position d’un sujet-corps dans la narration ou l’ensemble de ses représentations textuelles, se transforme-t-elle en fonction de variables comme l’emplacement géographique, la période historique, le cadre socio-culturel (pouvant être marqué par l’expérience de l’esclavagisme dans les Caraïbes ou encore la répression de l’Église catholique dans le contexte canadien français) ? Conserve-t-elle, en dépit de tout, des éléments communs ? Voici les questions auxquelles il devient possible de répondre à la lecture des douze articles colligés dans ce collectif réunissant des chercheur(e)s d’origines diverses.
Show Summary Details
Restricted access

Écrire la mort et le deuil à corps perdu : Ce fauve, le Bonheur de Denise Desautels

Extract



Sarah ANTHONY

à mon père

D’une mélancolie profonde, l’œuvre de Denise Desautels s’attarde souvent à la mort et au deuil. Nombreux sont les ouvrages de ce corpus dont les titres renvoient à une de ces deux thématiques.1 Publiée principalement aux Éditions du Noroît, Desautels est l’auteure de plusieurs recueils de poésie, des ouvrages souvent collaboratifs, jalonnés de photos, d’illustrations et d’oeuvres d’art.2 Hormis ces recueils, dont un est destiné aux jeunes,3 cette écrivaine a participé, entre autres, à la création de livres d’artistes, de documents audio et de textes radiophoniques.4 À notre connaissance, seuls trois ouvrages résistent à ces quatre catégories. Publiée en 1994, Lettres à Cassandre, écrite en collaboration avec Anne-Marie Alonzo, ← 177 | 178 →est une œuvre épistolaire, « un espace où s’énoncent des aveux et des confidences, où se dit le mal de vivre, où se dessine le regard amoureux » (LeBlanc 158). Quatre ans plus tard, Ce fauve, le Bonheur, un récit de nature autobiographique, reprend plusieurs thèmes de l’œuvre poétique, dont l’enfance, la mémoire, la mère, ainsi que la mort et le deuil.5 Ce récit – décrivant une enfance difficile, ponctuée de décès et de maladies – vient s’ajouter à la série de requiem que l’on retrouve dans la poésie de Desautels qui est décrite par Paul Chanel Malenfant comme « un vaste ?tombeau’ poétique » (247). Enfin, en 2005, Desautels publie Ce désir...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.