Show Less
Restricted access

L’arme biologique japonaise, 1880–2010

Réalités historiques et anatomie de la mémoire

Arnaud Doglia

L’arme biologique est développée et utilisée par le Japon entre les années 1920 et 1945. Figure de proue de ce programme, l’Unité 731 sera jusqu’à la fin de la guerre le noyau d’un réseau d’unités de guerre bactériologique et chimique responsable d’innombrables atrocités et d’expériences médicales. Les origines de cet armement remontent pourtant aux années 1880. Quels présupposés scientifiques et idéologiques ont pu décider de l’institutionnalisation d’un tel projet ? Que sont ensuite devenus les maîtres d’œuvre de ces recherches ? Cet ouvrage montre comment la majorité des participants se murent dans le silence après 1945, et pourquoi les principaux scientifiques responsables se réinventent comme des pionniers à la fin de la guerre, totalement dénués de remords. Pourtant, dans le Japon de l’après-guerre qui tourne le dos au militarisme, certaines voix s’élèvent pour relater la mise en place bureaucratique d’institutions et la pratique expérimentale et militaire faite sur certaines populations. Ces discours certes diffus mais continus amèneront les Japonais à découvrir les véritables activités de l’Unité 731.
Show Summary Details
Restricted access

Conclusion : des mémoires lancinantes

Extract



L’objectif de ce livre était de démontrer l’institutionnalisation de l’arme biologique impériale et de comprendre la manière dont émergent puis évoluent dans la société japonaise les différents constituants de son discours. L’ouvrage a servi de cadre à une analyse de la manière dont le sujet s’intègre au débat général sur les responsabilités de guerre et à démontrer qu’il est loin d’être aussi peu traité par les Japonais qu’on le prétend en Occident. À cause de la pluralité des acteurs et des mémoires, certains discours sont propres à la période de l’après-guerre, mais d’autres existent en continu, dès la création du programme de recherche.

Certes, il est possible d’affirmer que « bien qu’un certain nombre d’allégations concernant les expériences secrètes menées par le Japon sur des personnes vivantes aient été portées jusqu’alors, cette histoire n’a pas bénéficié d’une attention nationale avant les années 19801 ». Mais cet ouvrage visait précisément à retracer les cheminements qui ont conduit à cette médiatisation, une approche qui n’est guère explorée dans l’historiographie. C’est pourquoi la longue durée a été privilégiée dans la première partie. Si l’analyse s’étend sur le XXe siècle, c’est pour souligner l’importance fondamentale qu’il y a de tenir également compte de l’histoire de l’arme chimique pour comprendre l’évolution ultérieure des mémoires du programme biologique dans...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.