Show Less
Restricted access

Les enfants de l’«Émile»?

L’effervescence éducative de la France au tournant des XVIIIe et XIXe siècles

Series:

Marguerite Figeac-Monthus

Ce livre, en étudiant plus de 200 plans et traités d’éducation français des XVIIIe–XIXe siècles, montre toute l’importance de la pensée de Rousseau qui est utilisée ou rejetée afin de concevoir une société nouvelle et une réforme du système éducatif. Ces transformations ne pouvaient passer que par l’édification d’une éducation commune adaptée aux nouveaux enjeux issus de la Révolution et indispensables pour transformer et moderniser la société. En énonçant un certain nombre de principes et de valeurs, en se positionnant pour une réorganisation éducative, les auteurs de ces projets contribuent à édifier, dès le XVIIIe siècle, les premiers fondements de l’école républicaine. Un certain nombre de questions posées, sur l'enfance et la jeunesse, sur l'utilisation des sens, sur la formation des maîtres, sur l'université, sur le rôle de l'Eglise et la place de la laïcité, sont très contemporaines et se trouvent mises en valeur par de très belles citations à découvrir ou redécouvrir.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 1: Le Plan D’Éducation Comme Objet D’Histoire Sociale

Extract

CHAPITRE 1

LE PLAN D’ÉDUCATION COMME OBJET D’HISTOIRE SOCIALE

«Objet d’étude délaissé» si on s’en tient à cette idée de Jean-François Condette (Cadilhon, Combet & Figeac, 2009, p. 284), le plan d’éducation n’en reste pas moins le fondement d’une pensée éducative qui est à l’origine de certains principes et de nombreux débats. Avec le plan d’éducation nous sommes, en effet, dans le champ très particulier de l’histoire des idées mais aussi de l’histoire sociale (Prost, 1997) avec, d’un côté, l’analyse de conceptions et, de l’autre, l’étude de comportements obligeant sans cesse l’historien à établir des liens entre interprétation et explication, n’hésitant pas ainsi à changer d’échelle d’analyse et à passer du plan au corpus, du concepteur à son environnement sociologique, voire idéologique (Cerutti, 2008). L’analyse du discours, du récit et de sa contextualisation comme l’étude des acteurs conduisent tout d’abord à s’interroger sur cette source imprimée, puis sur l’importance des héritages, sur la place de l’État, et enfin sur la méthode à mettre en œuvre pour comparer ces plans, dégager de grandes tendances, mettre en évidence des différences et des particularités en replaçant toujours le tout dans un contexte souvent plus politique que social.

LE PLAN D’ÉDUCATION, UNE SOURCE À DÉFINIR

Peu d’auteurs de plans d’éducation ont essayé de nous en donner une définition précise. Très différents,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.