Show Less
Restricted access

La dia-variation en français actuel

Etudes sur corpus, approches croisées et ouvrages de référence

Series:

Edited By Gaétane Dostie and Pascale Hadermann

Ce volume réunit 17 articles sélectionnés à l’issue du colloque La dia-variation en français actuel. Des corpus aux ouvrages de référence (dictionnaires / grammaires) qui s’est tenu à l’Université de Sherbrooke du 29 au 31 mai 2013. Ces articles sont axés sur la problématique de la variation linguistique à travers des études de cas diversifiées portant sur des faits lexicaux, morphosyntaxiques et phonétiques.
Les contributions sont rassemblées sous 5 sections, eu égard à l’angle d’attaque privilégié pour décrire les phénomènes examinés. On y trouve ainsi des études sémantico-grammaticales, des études sémantico-discursives, des études lexicologiques, des études sociolinguistiques et des études orientées vers l’acquisition du français en tant que L2. L’attention se focalise, dans les analyses, sur les particularités des phénomènes considérés d’un point de vue intrasystémique et sur leurs rôles dans le diasystème. La question relative à la représentation des faits de variation lexicale dans les ouvrages de référence est également mise en avant-plan dans plusieurs contributions.
Show Summary Details
Restricted access

Variation intrasystémique et transcatégorialité : l’emploi plurifonctionnel du marqueur comparatif comme

Extract



MICHEL PIERRARD

Gramm-R/ Multi-L, Vrije Universiteit Brussel, Bruxelles, Belgique

La variation synchronique est généralement assimilée à la variation diatopique, diastratique, diaphasique, voire diamésique (Gadet 2004 : 107). A travers ces différents modes de variation contextuelle, elle est alors définie de manière extra-systémique, c’est-à-dire sans impact significatif sur le(s) système(s) langagier(s) qui resterai(en)t pour leur part relativement stables. Notre contribution se propose au contraire de mettre en évidence la variation intrasystémique en synchronie, les fluctuations constantes qui perturbent en permanence les équilibres au sein des (sous­-)systèmes langagiers eux-mêmes. L’étude de la variation des traits syntaxiques et sémantiques du marqueur comparatif comme dans ses différents emplois nous amènera à souligner l’instabilité des indices internes qui le caractérisent selon les différentes constructions dans lesquelles il s’insère et, dans le prolongement de ces observations, à pointer les conséquences qui en découlent, entre autres pour la stabilité des catégories morphosyntaxiques.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.