Show Less
Restricted access

Les médias immersifs informatisés

Raisons cognitives de la ré-analogisation

Marcin Sobieszczanski

Cette étude alliant l’épistémologie du vieux continent à la pragmatique américaine présente une vaste synthèse des recherches et des solutions industrielles dans l’ensemble des médias informatisés. Elle se base sur une hypothèse immersive qui postule le parallélisme entre l’évolution des médias et celle des périphériques d’ordinateurs. Ce livre réactualise l’épistémo-praxéologie cybernétique à l’aune de la neurophysiologie. Les médias sont une externalisation de l’auto-coévolution bio-culturelle où le sujet coévolue avec l’environnement issu de sa propre création. Leur progrès actuel n’est pas le perfectionnement des dispositifs mais l’élaboration de l’ergonomie sensorielle apte à produire des effets cérébraux de l’adhésion aux figures narratives et fictionnelles. Cette tendance technologique culmine dans le phénomène de ré-analogisation.
Show Summary Details
Restricted access

Partie 3 – Hallucinations, conscience, mémoire

Extract

Pourquoi compare-t-on l’immersion dans la sensorialité artificielle, (ou « virtuelle » – bien que ce dernier mot soit plutôt une vitrine qu’un concept solide) à tous les phénomènes de duperie, feintise et artifice sensoriel, phosphènes, illusions, rêves, effets des substances psychotropes, et plus spécialement aux états hallucinatoires ?

Toute la force de la métaphore heuristique est en effet là ! Contrairement à la démarche historique qui multiplie les précédents, établissant une longue chaîne de faits, mélangeant les effets mythiques aux faits historiquement attestés, nous préférons, à cette étape de notre recherche, éclairer notre phénomène par les feux latéraux plutôt que par une explication de la filiation se perdant indéfiniment dans l’hypothétique nuit des temps. Nous proposons donc une dé-contextualisation de la situation de l’immersion produite par l’ordinateur et ses périphériques sensoriels. C’est un passage par la comparaison, d’ailleurs souvent avancée dans les milieux extrascientifiques, où la Réalité Virtuelle est mise au même niveau que les effets psychiques de quelques unités nosologiques et des phénomènes hallucinatoires non-cliniques. Cette démarche débouche sur la ré-application des résultats contrastifs, les ressemblances et les dissemblances, par rapport à la situation de départ.

Un bref historique des théories des dysfonctionnements sensoriels et des hallucinations ainsi qu’un recadrage notionnel, nous permettront alors de comprendre le fondement de cette comparaison, et avoir des éléments qui bien...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.