Show Less
Restricted access

Voir l’habit

Discours et images du vêtement du Moyen Âge au XVII e siècle

Series:

Edited By Danièle Duport and Pascale Mounier

Les écrivains et les artistes du Moyen Âge et de l’âge moderne font souvent référence à la manière de se vêtir. Ils envisagent le vêtement du point de vue de son apparence – comme objet référentiel – ou comme un signe vers autre chose – vers un second élément, concret ou abstrait.
Le présent volume propose une série d’enquêtes sur la poétique du vêtement élaborée du XIII e siècle au XVII e siècle, issues d’un colloque organisé à Caen en mars 2014. Il analyse la représentation de l’ensemble de la tenue, c’est-à-dire du vêtement en soi, des attributs et des accessoires qui fonctionnent métonymiquement avec lui, à partir du double discours tenu : celui sur « l’habit » – nous dirions aujourd’hui plutôt « les habits » – et celui de l’habit. Il montre que le plus souvent les deux types de visions se croisent dans les textes et dans les images produits. La variété des angles d’attaque des analyses rassemblées permet le repérage d’éléments de convergence entre les deux grands genres de représentation envisagés – verbal et plastique – ainsi que l’appréciation de la spécificité de chacun d’eux.
Show Summary Details
Restricted access

Le style épidictique dans deux blasons de la toilette féminine: parure du discours et « nouveaux ornemens » vers 1550

Extract

 

← 40 | 41 → PASCALE MOUNIER

Université de Caen, EA 4256 LASLAR

Le style épidictique dans deux blasons de la toilette féminine : parure du discours et « nouveaux ornemens » vers 1550

Par son inscription dans la réalité sociale l’habit constitue un des sujets de la poésie de circonstance. Ses changements et les modes qu’il suscite sont propices au discours épidictique : le poète se livre à l’éloge ou au blâme d’une tenue à l’occasion d’un témoignage sur les choix vestimentaires de ses contemporains. Le type des poèmes n’est pas fixe, mais quelques constantes se dessinent : la brièveté des pièces, l’oralité du ton, la composante descriptive et la portée polémique. Chaque période de l’histoire littéraire peut imprégner ce moule discursif et formel des caractéristiques de l’écriture poétique en vogue et se choisir un thème particulier. De la fin du XVe siècle jusqu’au milieu du XVIe siècle toute une série de poèmes traite ainsi de la toilette féminine. À côté de quelques farces, soties et moralités1 nous repérons des textes en première personne édités sous le titre « Ballade », « Reformation », « Complainte », « Chanson » ou « Debat » et qui portent totalement ou principalement sur la coiffure, la robe ou les sous-vêtements des femmes2. Le corpus, en totalité anonyme, présente des disparités quant à la forme et ← 41 | 42 → à la visée des pièces....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.