Show Less
Restricted access

Noi – Nous – Nosotros

Studi romanzi – Études romanes – Estudios románicos

Edited By Maria Chiara Janner, Mario A. Della Costanza and Paul Sutermeister

Wir sind Papst («nous sommes Pape») n’est pas une expression du pluralis maiestatis souvent utilisé par les souverains, mais un nous inclusif de l’entière nation allemande : un exemple journalistique qui joue avec la plasticité du nous, la première personne du pluriel. Pronom d’un esprit identitaire basé sur l’inclusion et l’exclusion, « pronom de lâcheté » (Manganelli) utilisé par ceux qui refusent d’assumer les responsabilités liées au fait de dire je, ou bien encore abus de pouvoir, le nous permet un déguisement du sujet et se prête à des usages différents.
Les essais contenus dans ce volume étudient le phénomène facetté de la première personne du pluriel dans des diverses langues et littératures romanes, du point de vue théorique jusqu’à l’analyse de cas exemplaires, dans les perspectives linguistique, littéraire, philologique et des études culturelles.
Show Summary Details
Restricted access

Une personne à multiples facettes. Introduction

Extract



Noi: per escludere o per includere, è il più osceno dei pronomi e quello in nome del quale si compiono sempre le peggiori nefandezze. (La Fauci 2000, 27)

C’est la coupe du monde au Brésil : la fièvre du football envahit le globe. Sur l’ affiche publicitaire d’une banque suisse apparaissent des joueurs de l’ équipe nationale, accompagnés par le slogan « L’ équipe c’est nous tous ». L’institution financière joue sur l’ ambiguïté du mot équipe : d’un côté, il s’agit de l’ équipe nationale qui participe à la coupe du monde ; de l’ autre côté, la publicité suggère que la banque joue dans la même équipe avec ses clients, en prenant comme modèle l’ équipe qui est juste en train de jouer.

Dans le slogan, le pronom nous, l’ expression la plus typique de la première personne du pluriel,1 est accompagné par l’ adjectif tous. L’ équipe idéale à laquelle on fait allusion ne comprend pas seulement les footballeurs, nous en faisons aussi partie : la banque, ses clients (potentiels), tous ceux qui voient la publicité. En même temps, les couleurs du maillot transmettent un message sans équivoque : tous n’inclut bien sûr pas « tout le monde » ; le nous est limité à une certaine population. ← 7 | 8 → L’ équipe idéale proposée par l’ affiche se révèle être le résultat d’un procès d’inclusion et en même temps d’une exclusion, d’une d...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.