Show Less
Restricted access

Interprétations postcoloniales et mondialisation

Littératures de langues allemande, anglaise, espagnole, française, italienne et portugaise

Series:

Edited By Françoise Aubès, Silvia Contarini and Jean-Marc Moura

Cet ouvrage réunit les travaux de spécialistes de la critique et des littératures postcoloniales de pays de langues romanes (aires francophone, hispanophone, italophone, lusophone) ainsi que de pays d’aires germanophone et anglophone. Il a pour but de confronter les spécificités critiques et méthodologiques propres à chaque aire linguistique, de dresser ensuite un premier bilan comparé des différentes interprétations et théories postcoloniales et enfin d’envisager les perspectives qui s’ouvrent aux études postcoloniales dans un monde global.
Les auteurs ont donc voulu d’une part comparer et entrecroiser les approches et les situations abordant les littératures dans un cadre mondial, et d’autre part, sur ces bases, décrire les possibles évolutions des études postcoloniales, en dehors et au-delà du domaine anglophone où elles ont pris naissance.
Show Summary Details
Restricted access

L’Italie et les études postcoloniales : un état des lieux

Extract

← 48 | 49 → RAMONA ONNIS

Université Paris Ouest Nanterre La Défense – CRIX Centrede Recherches Italiennes

L’Italie et les études postcoloniales :un étatdes lieux

Lorsqu’on aborde la question de la diffusion des postcolonial studies et de la littérature postcoloniale en Italie1, une distinction s’impose entre la réception des théories postcoloniales et culturelles dans la Péninsule, et le développement d’une littérature postcoloniale en langue italienne. À l’intérieur de celle-ci, nous pouvons percevoir une distinction ultérieure, entre une « littérature italienne de la migration » et une « littérature postcoloniale interne » ou « endogène ».

Concernant le premier aspect, on peut remarquer que les études postcoloniales se sont répandues tardivement en Italie, par rapport au milieu anglophone dans lequel elles sont nées. En effet, il faudra attendre les années 1990 pour voir la publication en Italie des premiers travaux critiques consacrés à ce domaine. Il s’agit notamment des recherches conduites par Iain Chambers et Lidia Curti, de l’Université « L’Orientale » de Naples, qui ont édité en 1997 l’ouvrage collectif La questione postcoloniale. Cieli comuni, orizzonti divisi2.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.