Show Less
Restricted access

Interprétations postcoloniales et mondialisation

Littératures de langues allemande, anglaise, espagnole, française, italienne et portugaise

Series:

Françoise Aubès, Silvia Contarini and Jean-Marc Moura

Cet ouvrage réunit les travaux de spécialistes de la critique et des littératures postcoloniales de pays de langues romanes (aires francophone, hispanophone, italophone, lusophone) ainsi que de pays d’aires germanophone et anglophone. Il a pour but de confronter les spécificités critiques et méthodologiques propres à chaque aire linguistique, de dresser ensuite un premier bilan comparé des différentes interprétations et théories postcoloniales et enfin d’envisager les perspectives qui s’ouvrent aux études postcoloniales dans un monde global.
Les auteurs ont donc voulu d’une part comparer et entrecroiser les approches et les situations abordant les littératures dans un cadre mondial, et d’autre part, sur ces bases, décrire les possibles évolutions des études postcoloniales, en dehors et au-delà du domaine anglophone où elles ont pris naissance.
Show Summary Details
Restricted access

Feridun Zaimoglu adaptateur de Shakespeare

Extract



L’exemple de Feridun Zaimoglu1, écrivain d’expression allemande né en Anatolie en 1964, illustre bien les contradictions dans lesquelles sont pris les auteurs biculturels en Allemagne. Issu de l’immigration économique des années 1960, Zaimoglu est aujourd’hui l’un des représentants emblématiques de la « littérature d’immigration » (Migrationsliteratur) en Allemagne. Il se distingue d’abord par une écriture directement en prise sur l’actualité politique et les thèmes sociaux, ensuite, par une forte présence médiatique, enfin, par un travail novateur sur la forme traduisant une volonté de subvertir la langue allemande standard en la « créolisant ». L’immense succès de Kanak Sprak (1995), recueil de 24 monologues mettant en scène de jeunes Turco-Allemands relégués à la marge de la société, tient ainsi à la mise au jour, par l’élaboration d’une esthétique littéraire complexe, d’un potentiel de créativité jusque-là insoupçonné de la génération de la « post-migration »2. L’usage performatif et transgressif qui y est fait de la langue allemande, dont ← 173 | 174 → les locuteurs du livre exploitent tous les registres avec virtuosité (au rebours de la caricature d’un Gastarbeiterdeutsch3 simpliste, voire simplet), a non seulement contribué à donner une voix à la jeunesse issue de l’immigration et à valoriser sa culture et son (ses) mode(s) de vie, mais aussi à reconstruire l’imaginaire collectif allemand après le choc des attentats racistes de Hoyerswerda, Solingen et Mölln, au lendemain de la réunification. Cette reconstruction passe par une réfutation jubilatoire du...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.