Show Less
Restricted access

Interprétations postcoloniales et mondialisation

Littératures de langues allemande, anglaise, espagnole, française, italienne et portugaise

Series:

Françoise Aubès, Silvia Contarini and Jean-Marc Moura

Cet ouvrage réunit les travaux de spécialistes de la critique et des littératures postcoloniales de pays de langues romanes (aires francophone, hispanophone, italophone, lusophone) ainsi que de pays d’aires germanophone et anglophone. Il a pour but de confronter les spécificités critiques et méthodologiques propres à chaque aire linguistique, de dresser ensuite un premier bilan comparé des différentes interprétations et théories postcoloniales et enfin d’envisager les perspectives qui s’ouvrent aux études postcoloniales dans un monde global.
Les auteurs ont donc voulu d’une part comparer et entrecroiser les approches et les situations abordant les littératures dans un cadre mondial, et d’autre part, sur ces bases, décrire les possibles évolutions des études postcoloniales, en dehors et au-delà du domaine anglophone où elles ont pris naissance.
Show Summary Details
Restricted access

Dépasser la notion d’ethnic literature en contexte francophone

Extract

← 218 | 219 → CRYSTEL PINÇONNAT

Aix-Marseille Université

Dépasser la notion d’ethnic literatureen contexte francophone

Pourquoi aborder la question du transfert de la notion d’ethnic literature en contexte francophone, transposition dont l’enjeu peut sembler lointain par rapport aux questionnements propres aux études postcoloniales ? En travaillant, dans une perspective comparatiste, sur la confrontation entre des champs minoritaires français, d’une part, et nord-américains, de l’autre, il s’agit là d’un problème auquel on est constamment confronté. Pour exemplifier la difficulté, je partirai de ma propre expérience de chercheuse. D’un point de vue anglo-saxon, les divers domaines que j’ai pu étudier : littératures afro-américaine, amérindienne, chicana ou récits produits par les héritiers de l’immigration, auteurs français d’origine algérienne, d’un côté, et écrivains nord-américains d’origine mexicaine, de l’autre, relèvent tous des ethnic literatures. La notion est certes pratique d’utilisation, mais difficile à importer littéralement en français du fait des connotations très coloniales des termes « ethnicité » et « ethnique » dans notre langue. En anglais en revanche, ces mots semblent avoir perdu cette dimension, ce qui explique le recours incessant à de telles catégories dans le discours critique nord-américain. En m’appuyant sur mon propre cheminement, j’expliquerai donc comment j’ai été amenée à développer une autre terminologie. En effet, bien que mes recherches soient très influencées par la critique anglo-saxonne et les études postcoloniales, j’ai dû – comme bien des comparatistes – développer une certaine...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.