Show Less
Restricted access

Les inégalités scolaires en Suisse

École, société et politiques éducatives

Series:

Georges Felouzis and Gaële Goastellec

L’ouvrage propose d’examiner l’ampleur et les sources des inégalités scolaires en Suisse. Chaque auteur s’attache à comprendre les conditions de la réussite et de l’échec scolaire. En quoi l’accès aux diplômes et la maîtrise des savoirs dépendent-ils de facteurs « collectifs » comme le groupe d’appartenance des élèves – être un homme ou une femme, d’origine sociale aisée ou modeste, de parents migrants ou non, etc. ? En quoi dépendent-ils aussi des politiques éducatives et des conditions d’apprentissage qui en découlent ?
Les analyses portent sur les effets des politiques éducatives et identifient les facteurs qui favorisent, ou au contraire limitent, l’efficacité et l’équité de ces politiques. De ce point de vue, la diversité des systèmes éducatifs proposés par chaque canton en Suisse constitue un véritable « laboratoire scolaire » pour la sociologie de l’éducation, au sens où toutes les formes possibles d’organisation des scolarités sont présentes et peuvent ainsi être comparées pour rendre compte des mécanismes de production des inégalités scolaires.
Show Summary Details
Restricted access

Remerciements

Extract



La plupart des chapitres de cet ouvrage sont issus de communications présentées lors de la journée doctorale «Grandir en Suisse» qui s’est déroulée à l’Université de Lausanne le 30 novembre 2012. Cette journée était principalement destinée aux doctorants des Etudes Doctorales en Sciences de l’Education (EDSE) sous l’égide de la Conférence Universitaire de Suisse Occidentale (CUSO). Nous tenons à remercier Denis Billotte et le Conseil scientifique des EDSE pour le soutien qu’ils ont su apporter à cette journée.

Cette journée a aussi reçu l’appui de l’Observatoire Science, Politique et Société (OSPS) de l’Université de Lausanne et a bénéficié d’un soutien de la Société Suisse de Sociologie. Nous tenons à remercier ces deux institutions qui ont permis d’étendre le public de cette journée scientifique à un public large: universitaires, étudiants, chercheurs en éducation, enseignants et chefs d’établissement.

Trois personnes ont joué un rôle essentiel dans ce processus de production collective: en amont, Annick Despont, secrétaire à l’OSPS, a pris en charge toute l’organisation pratique de la journée d’études. En aval, ce livre doit sa mise en forme à Marion Beetschen et à Léïla Eisner assistantes-étudiantes à l’OSPS, qui en ont également assuré une attentive relecture. Qu’elles en soient toutes trois vivement remerciées.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.