Show Less
Restricted access

France-Allemagne au XX e siècle – La production de savoir sur l'Autre (Vol. 4)- Deutschland und Frankreich im 20. Jahrhundert – Akademische Wissensproduktion über das andere Land (Bd. 4)

Volume 4. Les médias- Band 4. Die Medien

Series:

Edited By Michel Grunewald, Hans-Jürgen Lüsebrink, Reiner Marcowitz and Uwe Puschner

Issu de la quatrième et ultime phase du programme «France-Allemagne au XX e siècle. – La production de savoir sur l'Autre» de la Maison des Sciences de l'Homme Lorraine, le présent volume est centré sur le rôle joué par les médias dans la production et la diffusion du savoir sur l'autre pays tout au long du XX e siècle. Son premier chapitre est consacré aux revues scientifiques des différentes disciplines qui ont produit/produisent et diffusé/diffusent le savoir sur l'Autre. Le second chapitre, quant à lui, présente une série de collections spécialisées éditées en France et en Allemagne et dédiées à l'autre pays. Le troisième chapitre est relatif aux médias électroniques qui sont devenus des acteurs incontournables de la production du savoir scientifique. Le quatrième chapitre, enfin, met en lumière la contribution à la connaissance du pays voisin qui est celle des périodiques culturels et des revues d'histoire destinées au grand public.
Der vierte und abschließende Band des Forschungsprojekts «Frankreich – Deutschland im 20. Jahrhundert. Die akademische Wissensproduktion über das andere Land» der Maison des Sciences de l'Homme Lorraine ist den Medien und ihrem spezifischen Beitrag bei der Wissensproduktion über das andere Land und deren Verbreitung gewidmet. Dies geschieht in vier systematischen Kapiteln, in denen zunächst wissenschaftliche Zeitschriften verschiedener Fachdisziplinen analysiert werden. In den folgenden beiden Kapiteln werden einschlägige wissenschaftliche Reihen und elektronische Medien wie Internetforen und Blogs untersucht. Am Schluss des Bandes werden zudem noch deutsche und französische Kulturzeitschriften, sowie populäre Geschichtszeitschriften untersucht.
Show Summary Details
Restricted access

Les outils éditoriaux d’un réseau de recherche sur l’Allemagne au CNRS: Michel Espagne

Extract

Michel ESPAGNE*

Il sera question ici d’une histoire proche, celle des 25 dernières années, et d’un milieu restreint, celui d’une équipe de recherche du CNRS localisée à l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm et des chercheurs qui en furent membres ou l’ont accompagnée dans son histoire, ce qui me contraint à faire aussi un peu d’autobiographie collective.

La question de la diffusion des résultats de la recherche sur les pays de langue allemande est constitutive de la notion même de discipline. Elle se pose en 1905 lorsqu’est fondée la nouvelle Revue germanique, dans les années 1920 quand l’Université de Strasbourg lance une série de publications, quand Jolivet et Mossé font paraître la Bibliothèque de philologie germanique dans les années 1940, quand commence à paraître Etudes germaniques en 1949 et quand paraît la collection «contacts» à partir des années 1980. Les bilingues Aubier-Montaigne ont longtemps orienté la curiosité des étudiants et marqué les contours d’une sorte de canon littéraire, lié à ce que définissaient parallèlement les programmes de concours. L’équipe du CNRS, constituée autour de l’étude de Heinrich Heine et de ses manuscrits conservés à Paris pour évoluer de façon plus large vers une étude des transferts culturels impliquant le monde germanique, a tout naturellement tenté elle aussi de diffuser de façon systématique et coordonnée ses résultats. Elle a rencontré sur sa route des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.