Show Less
Restricted access

Les professionnels et leurs formations

Entre développement des sujets et projets des institutions

Series:

Edited By Richard Wittorski, Olivier Maulini and Maryvonne Sorel

Le titre de ce livre traduit l’intention des auteurs d’étudier la professionnalisation du point de vue double du développement des personnes et de l’organisation sociale de leurs activités. Il s’agit donc de s’intéresser à la fois à la manière dont un individu singulier devient professionnel au fil des apprentissages qu’il développe dans son itinéraire de vie et professionnel et à la manière dont l’activité qu’il déploie fait l’objet d’une formalisation, d’une reconnaissance voire d’une codification sociales. La question est donc moins celle des professions que celles des dynamiques sociales associées aux phénomènes de professionnalisation des individus et des activités ; celles-ci diffèrent sensiblement selon qu’elles sont portées par les organisations à l’adresse des individus ou qu’elles sont portées par les individus eux-mêmes. L’hypothèse est qu’il existerait de fait une tension entre l’offre ou l’exigence de professionnalisation dans et par les dispositifs proposés par les institutions d’une part et les individus dans leur logique ou leur projet de développement professionnel d’autre part.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 8: «L’État, c’est moi?» Instruction publique et autonomie des enseignants: des ambivalences aux conflits d’intérêt dans la profession: Olivier Maulini

Extract

Olivier Maulini

Tous les métiers évoluent: volontairement, à leur corps défendant ou même inconsciemment. Ils gagnent ou perdent en savoirs, en pouvoirs, en compétences, en marge de manœuvre, en reconnaissance matérielle et/ou symbolique de leur utilité sociale. Ils revendiquent certains changements, en repoussent d’autres, peuvent alterner les positions, mais être aussi intérieurement divisés quant aux options à prendre et à défendre collectivement. Entre dérégulation et standardisation des rapports de travail, contrôle et autonomie des travailleurs, développement situé de chaque professionnel et développement coordonné de la profession, ce livre montre que l’espace est à la fois virtuellement large et, en réalité, souvent étroit. On peut en effet rêver de démocraties alliant parfaitement division des tâches et souci du bien commun, pour s’autoproduire par l’activité laborieuse sur un mode apaisé. On est en même temps forcé de constater que chaque citoyen aime le beurre et l’argent du beurre: de la liberté et de la confiance lorsqu’il est auteur-producteur; des normes et de la qualité en tant que récepteur-consommateur. Comment, dans ces conditions, combiner le progrès au travail et le progrès par le travail? Les acquis sociaux et l’innovation? La protection des personnes et le développement des professions? En commençant peut-être par ne pas sous-estimer ces tensions.

Prenons le cas particulier – atypique ou emblématique – du métier d’enseignant. J’aimerais poser, dans ce cadre, le problème du...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.