Show Less
Restricted access

Les Fenians d’Irlande

Une lecture du nationalisme révolutionnaire irlandais

Sophie Ollivier

Cet ouvrage met en lumière le rôle joué par l’organisation révolutionnaire feniane, appelée Irish Republican Brotherhood (IRB) , depuis sa création en 1858 jusqu’à sa dissolution en 1924. Après un survol de l’histoire de l’île, depuis l’Irlande libre jusqu’à son asservissement par l’Angleterre, un premier volet concerne l’insurrection des « Irlandais-Unis » (1798) et celle des « Jeunes-Irlandais » (1848). Ce sont des jalons qui mènent aux Fenians. A partir du chapitre III, l’auteur retrace les différentes étapes des luttes des nationalistes révolutionnaires fenians pour conquérir l’indépendance de l’Irlande et analyse l’impact des deux insurrections qu’elle a organisées, en 1867 et en 1916. Un second volet présente diverses facettes du fenianisme : ses rapports avec les sociétés agraires, l’Église catholique et les mouvements révolutionnaires de l’époque en Europe, sa passion des commémorations, sa conception de la révolution à travers les écrits de certains de ses chefs, de Yeats et de Seán O’Casey, et enfin son républicanisme. Les révisionnistes rejettent la vision héroïque des luttes révolutionnaires fenianes.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre VIII: Ribbonmen et Fenians

Extract

← 122 | 123 → Chapitre VIII Ribbonmen et Fenians114

Pris au sens étroit, les Ribbonmen ou Ribbons constituent une société secrète agraire dont l’activité date de 1819–1820. Au sens générique, ce terme désigne les mouvements agraires qui se développent aussi bien avant qu’après la Famine. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le ribbonisme devient synonyme d’agitation agraire. Leur nom provient soit d’un capitaine mythique Ribben ou Ribbon soit des rubans qu’on présentait au nouveau membre. Ils sont aussi connus sous le nom de Levellers, de Rightboys, qui sont des branches locales. Ils se faisaient aussi appeler The Hibernian Sons of St. Patrick, The Sons of Shamrock, The Irish Sons of Freedom. Par leurs méthodes et leur localisation, les Ribbonmen sont proches des Defenders dont ils sont probablement les descendants directs.

Les actes de violence agraire sont variés et souvent très cruels. Comme ceux des Defenders, ils sont dirigés moins contre les propriétaires terriens que contre les décimateurs. Les proclamations n’ont rien à voir avec celles des Fenians. Par exemple, celle datée du 23 mai 1861 menace les intendants, les usurpateurs ou les huissiers qui tyrannisent et oppriment les pauvres. Les Ribbonmen agissent dans les pubs, les foires, les débits de boisson clandestins, souvent la nuit et durant l’hiver. Leurs armes sont rudimentaires et ils semblent ignorants des méthodes militaires. Ils se situent, comme les Defenders, dans ce qu’on...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.