Show Less
Restricted access

Produire, diffuser et contester les savoirs sur le sexe

Une sociohistoire de la sexualité dans la Genève des années 1970

Series:

Sylvie Burgnard

Héritière de 1968, la décennie 1970 est couramment pensée comme celle de la libération sexuelle. A l’encontre des interprétations simplificatrices, cet ouvrage apporte un regard critique sur l’idée d’une libération de la sexualité. Il décortique les manières de dire et de penser la sexualité durant ces années en étudiant divers points de vue : celui de la sexologie, du planning familial, de l’éducation sexuelle et des mouvements féministes et homosexuels. Leur confrontation montre que s’il existe bien de la part des mouvements féministes et homosexuels un appel à renverser les normes sociales en matière de couple, de famille et de sexualité, cet appel reste étranger aux structures institutionnelles de la sexologie, du planning familial et de l’éducation sexuelle. En retraçant l’histoire d’un passé proche, cet ouvrage éclaire la construction sociale et historique des enjeux actuels en matière de sexualité et rappelle les liens étroits qu’entretiennent politiques de la sexualité et maintien de l’ordre social.
Show Summary Details
Restricted access

Résumé

Extract



Cette recherche investigue les manières de voir et de penser la sexualité durant les années 1970 dans le contexte genevois. Elle se focalise sur cinq champs spécifiques producteurs de savoirs et de discours sur la sexualité : la sexologie, le planning familial, l’éducation sexuelle, les mouvements féministes et les mouvements homosexuels. L’analyse de ces champs, qui repose sur un large éventail d’archives, permet de mettre en évidence la complexité de la période post-68 et la variété des manières d’appréhender la sexualité, portant à reconsidérer de manière critique la notion de libération sexuelle couramment associée à cette période. Les positions et trajectoires des différents acteurs et instances étudiés dessinent un clivage profond entre deux pôles. D’un côté, les discours institutionnels, pédagogiques et préventifs, adossés à l’édifice des théories médicales et scientifiques, s’articulent autour de la notion centrale de couple hétérosexuel. Sexologie, planning familial et éducation sexuelle s’attachent à informer, enseigner, protéger et soigner la sexualité, avec un souci particulier à l’égard de l’activité sexuelle des jeunes. Ils produisent et relaient à cet effet des savoirs qui établissent la conjugalité comme pré-requis à l’exercice de la « bonne sexualité ». Ces discours, dotés d’une forte légitimité, s’opposent et renvoient à la marge ceux produits, de l’autre côté, par les mouvements contestataires, dont les perspectives diffèrent radicalement. Les mouvements féministes et homosexuels placent le couple et la famille...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.