Show Less
Restricted access

Savoirs et métiers de l’Etat au XIXe siècle

France et Etats germaniques

Series:

Edited By Brigitte Krulic

L’ouvrage aborde dans une optique comparatiste (France, Allemagne) les modalités de formation, de recrutement et d’évolution de carrière des serviteurs de l’Etat au XIX e siècle, dans un contexte marqué par la construction d’un Etat moderne soucieux d’une gestion efficace. A la différence de la Prusse, cas emblématique et précoce d’Etat autoritaire-bureaucratique, l’organisation d’une fonction publique régulière en France a en large partie résulté de nécessités pratiques et non d’une doctrine positive. Toutefois, les qualifications nécessaires pour que les administrateurs soient reconnus compétents et légitimes ont fait l’objet de vifs débats, traversés par des phénomènes de circulations d’idées et de modèles.
Les pratiques nées des nécessités du service de l’Etat ont permis des assouplissements et adaptations qui tempèrent les contrastes offerts par les représentations idéal-typiques du bureaucrate allemand et de son homologue français, contrastes qui renvoient à des traditions différentes en matière de relations entre pouvoir politique et administration. Au-delà de la diversité des situations, c’est la question du lien entre le pouvoir administratif et la poursuite de l’intérêt général qui demeure tout à la fois sous-jacente et active.
Show Summary Details
Restricted access

Anne KWASCHIK: L’Etat et la construction d’une «formation coloniale». Circulations intellectuelles, réseaux et constructions institutionnelles en Europe à l’âge des empires

Extract

| 165 →

L’Etat et la construction d’une «formation coloniale». Circulations intellectuelles, réseaux et constructions institutionnelles en Europe à l’âge des empires

Anne KWASCHIK Freie Universität Berlin

A la fin du 19e siècle, les puissances coloniales européennes se trouvèrent confrontées à une question importante: comment administrer leurs colonies et former les administrateurs366. L’expansion des empires coloniaux était significative; l’empire britannique comptait 20 millions d’habitants en 1800; un siècle plus tard, presque 400 millions d’hommes et de femmes vivaient dans l’empire où le soleil ne se couchait quasiment jamais367. De nouvelles puissances coloniales s’étaient développées: les colonies de l’Allemagne en Afrique et dans l’océan Pacifique comptaient 14.4 millions d’habitants368. Le roi Léopold II de Belgique s’était assuré «sa colonie» dans la région du Congo et il la légua en 1908 à un Etat belge réticent369. De la fin des années 1870 jusqu’aux années 1890, la France poursuivait une politique coloniale agressive ← 165 | 166 → en Afrique et en Indochine: elle quadrupla sa superficie grâce aux nouveaux protectorats 370.

De nouvelles conditions socio-économiques, telles que le libreéchange, l’abolition de l’esclavage ainsi que l’interdépendance croissante entre l’Europe et les colonies transformèrent le caractère de la colonisation. Les colonies devaient être administrées de manière efficace. Mais de quelles connaissances devait être doté un fonctionnaire colonial? Quelles compétences devait-il posséder, ou plutôt acqu...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.