Show Less
Restricted access

Méthodes de recherche dans le champ de la déficience intellectuelle

Nouvelles postures et nouvelles modalités

Geneviève Petitpierre and Britt-Marie Martini-Willemin

Cet ouvrage jette un regard neuf sur les méthodes de recherche dans le champ des déficiences intellectuelles. Il aborde différentes manières de rendre compte scientifiquement des questions relatives à la déficience intellectuelle et s’intéresse aux postures et méthodologies nouvelles à une période marquée par la transformation des paradigmes du handicap.
Des thèmes comme l’articulation entre la réflexion épistémologique et le choix des dispositifs et des méthodes, les défis liés à la construction et la validation des outils ou stratégies innovantes, la place de la personne avec une déficience intellectuelle dans la recherche ou encore les précautions à prendre pour respecter son droit à la protection et à la participation sont au cœur de ce livre. Les auteurs esquissent les contours de postures nouvelles tant dans la recherche comparative que dans les plans expérimentaux à cas unique, la recherche qualitative ou la recherche collaborative et émancipatoire. Conçu comme un manuel, chaque chapitre est accompagné d’exemples tirés de travaux scientifiques publiés, d’un choix de lectures et finalement d’exercices permettant l’approfondissement.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre I. Les méthodes de comparaison dans le champ des déficiences intellectuelles

Extract

DANIEL MELLIER

Ce chapitre rend compte des méthodes de comparaison dans les travaux de recherche dans le champ des déficiences intellectuelles. Après un inventaire des usages du comparatif dans l’histoire récente des recherches, il examine les objets de comparaison actuels et les principes d’appariement des sujets pour constituer les populations d’étude, en spécifiant que les choix opérés relèvent des orientations théoriques des chercheurs. Dans la deuxième partie, l’exposé de la méthode des trajectoires de développement relate comment les analyses « orientées vers les personnes » sont désormais préférables aux traitements centrés sur les variables à l’étude. Des perspectives d’évolution des méthodes de comparaison sont évoquées en conclusion. Le recours aux environnements virtuels et au monde numérique, qui émerge dans les recherches en sciences cognitives et sociales, est alors questionné dans ses intérêts et ses limites dans le champ des déficiences intellectuelles.

Au-delà des travaux pionniers édités sous forme de monographie comme « Victor de l’Aveyron » (Itard, 1806), les recherches dans le champ de la déficience intellectuelle (DI dans la suite du texte) procèdent couramment en utilisant les méthodes de comparaison. Elles visent ainsi à décrire et expliquer les ressemblances et les différences les plus communes des personnes avec une DI en comparaison des capacités de personnes typiques. Elles confrontent aussi des syndromes associés à la DI à des degr...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.