Show Less
Restricted access

‘Curious about France’ : Visions littéraires victoriennes

Visions littéraires victoriennes

Ignacio Ramos Gay

Les quinze essais rassemblés dans ce volume mettent en évidence la présence de la France en tant qu’espace, personnage et thème dans la littérature victorienne. Tout au long du dix-neuvième siècle, la France devient un leitmotiv sur lequel se calquent les idéaux et les aspirations britanniques, un caléidoscope de réflexions littéraires hétéroclites, au carrefour d’autres disciplines liées à la science, la politique, l’économie, l’histoire ou aux arts.
Le regard porté sur la France par des auteurs aussi variés qu’Oscar Wilde, Charles Dickens, Robert Browning, Walter Pater ou Frances Power Cobbe créé un idéal culturel pour une nation de plus en plus consciente de sa position hégémonique dans le monde. Ce regard se pose sur l’observateur lui-même, qui transpose ses observations sur son propre territoire, et, ce faisant, démontre être « very curious about France », comme l’écrira Thomas Carlyle dans une lettre au francophile John Stuart Mill. Berceau de mouvements littéraires transnationaux et exemple de dynamisme social, la France apparaît au travers des lettres britanniques comme une construction imaginaire, politique et identitaire, une fiction dont les représentations constituent avant tout un symbole de l’inséparable union entre les deux pays.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 3. Désir viatique et identité victorienne dans Across France in a Caravan (1889-90): Richard Tholoniat

Extract

À l’automne 1889, un jeune couple du Sud de l’Angleterre, accompagné de son chien, décide d’aller chercher le soleil en France1. Une roulotte d’occasion, une fois acquise et aménagée, est convoyée au port de Londres pour débarquement à Bordeaux que le narrateur de Across France in a Caravan, son épouse Peggy, « the darling partner of [his] life’s journey »2 et leur colley James, gagnent par le train depuis Paris après avoir traversé la Manche. Le 17 décembre 1889, après avoir attelé à la roulotte les bientôt baptisées Missus et Mary Ann, leurs juments de trait, ils entament la première étape (Bordeaux-Marmande) d’un périple de trois mois. Il les mènera jusqu’à Vintimille puis Gênes (une carte est jointe à l’ouvrage), via Agen, Moissac, Toulouse (où les rejoint Willie, un ami), Carcassonne, Arles, Marseille, Toulon, Nice, Menton, qu’ils atteindront le 11 février 1890, distance totale que le narrateur estime à 750 miles (1200 kilomètres)3.

Après le roman, le récit de voyage occupe la deuxième place au nombre des publications à l’époque victorienne4. La présence française (et l’image induite des influences littéraires) a été plus étudiée dans le premier genre5 que dans le second6. Across France in a Caravan pré ← 61 | 62 → sente bien des traits permettant de pointer les permanences du récit de voyage britannique en France des XVIIIème et XIXème siècles tout en mettant à l’horizon d’attente...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.