Show Less
Restricted access

Laïcités et musulmans, débats et expériences

(XIXe-XXe siècles)

Series:

Edited By Amin Elias, Augustin Jomier and Anais-Trissa Khatchadourian

L’islam est-il compatible avec la laïcité ? Ce type de questions est récurrent – l’actualité nous le rappelle sans cesse. Et nombreux sont ceux qui y répondent par la négative. Issu d’un colloque de jeunes chercheurs organisé en janvier 2012 à l’Université du Maine, cet ouvrage expose à l’inverse la variété des rapports qu’entretiennent les acteurs musulmans avec la laïcité, dans toutes ses formulations. Cette variété de relations est ici envisagée dans le temps long et en différents espaces (Europe occidentale, Balkans, Proche-Orient, Afrique du Nord, Inde …), ce qui met à jour des perspectives originales et des débats méconnus en France. Les contributions rassemblées montrent ainsi combien la laïcité est un concept en mouvement, sujet à de nombreuses interprétations et mobilisé dans des perspectives variées. Ces infi nies combinaisons intellectuelles et politiques entre musulmans et laïcités convaincront de la nécessité de cesser d’opposer terme à terme des concepts dont le sens est insaisissable hors de la parole des acteurs.
Show Summary Details
Restricted access

Une perspective historique sur le développement de la communauté musulmane du Japon, à l’aune du processus de laïcisation et de sécularisation

Extract

EDDY DUFOURMONT

Une perspective historique sur le développement de la communauté musulmane du Japon, à l’aune du processus de laïcisation et de sécularisation

L’islam au Japon est un sujet d’étude neuf et il peut paraître surprenant. Il existe pourtant bel et bien des musulmans au Japon, et les études sur les musulmans japonais ou résidant au Japon sont rares et récentes. Depuis le travail pionnier de Sakurai Keiko1, les ouvrages académiques se sont accrus mais restent encore peu nombreux2, malgré tout l’intérêt que peut apporter l’étude de cette religion dans un pays auquel elle n’est a priori guère associée. La présence d’une communauté musulmane au Japon contribue bien entendu à diversifier le paysage religieux de ce pays, et la question de la laïcité s’impose donc naturellement. Or celle-ci y est presque aussi neuve que celle de l’islam au Japon.

Si la place de la religion shintô dans l’histoire politique du Japon moderne et contemporain a fait depuis longtemps l’objet de nombreuses recherches, la réflexion sur les notions de laïcité, laïcisation ou sécularisation reste en effet marginale au Japon. Aujourd’hui encore les mots les plus utilisés sont sezokuka, sezokushugi (tous deux traductions de sécularisation), ou encore seikyô bunri (« séparation du politique et du reli ← 161 | 162 → gieux ») et laishitê ライシテー (ce dernier pouvant être rendu par sezokusei, ou par hi shûkyôsei « areligieux »). Sauf erreur,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.