Show Less
Restricted access

Laïcités et musulmans, débats et expériences

(XIXe-XXe siècles)

Series:

Edited By Amin Elias, Augustin Jomier and Anais-Trissa Khatchadourian

L’islam est-il compatible avec la laïcité ? Ce type de questions est récurrent – l’actualité nous le rappelle sans cesse. Et nombreux sont ceux qui y répondent par la négative. Issu d’un colloque de jeunes chercheurs organisé en janvier 2012 à l’Université du Maine, cet ouvrage expose à l’inverse la variété des rapports qu’entretiennent les acteurs musulmans avec la laïcité, dans toutes ses formulations. Cette variété de relations est ici envisagée dans le temps long et en différents espaces (Europe occidentale, Balkans, Proche-Orient, Afrique du Nord, Inde …), ce qui met à jour des perspectives originales et des débats méconnus en France. Les contributions rassemblées montrent ainsi combien la laïcité est un concept en mouvement, sujet à de nombreuses interprétations et mobilisé dans des perspectives variées. Ces infi nies combinaisons intellectuelles et politiques entre musulmans et laïcités convaincront de la nécessité de cesser d’opposer terme à terme des concepts dont le sens est insaisissable hors de la parole des acteurs.
Show Summary Details
Restricted access

La laïcité, une cause anticoloniale. La mobilisation de la mouvance réformiste musulmane contre l’administration de l’islam en Algérie coloniale

Extract

RABERH ACHI

La laïcité, une cause anticoloniale. La mobilisation de la mouvance réformiste musulmane contre l’administration de l’islam en Algérie coloniale1

Dans le débat français sur les rapports entre laïcité et islam, la situation coloniale représente un point aveugle. Pourtant, avant de défrayer la chronique à partir des années 1980, à la faveur des revendications religieuses des populations issues de l’immigration musulmane, l’islam faisait déjà partie du paysage religieux français, y compris au moment où fut votée la loi de séparation des Eglises et de l’Etat en 1905, puisque l’Algérie, comme le clamaient les discours officiels durant la période coloniale, était la continuation juridique et politique du territoire métropolitain. Non seulement l’islam était présent sur le territoire français, mais la question de l’administration de l’islam algérien se posa avec une certaine acuité. De ce point de vue, comme le pointe très justement l’historien Daniel Rivet, la Troisième République était bien mieux informée des réalités de l’islam que la cinquième2 et la controverse de la compatibilité de la laïcité et de l’islam s’y déploya de façon inaugurale dans des termes différents mais tout aussi riches d’enseignements et de paradoxes, dès lors que la célèbre loi fut exportée aux départements algériens3. ← 221 | 222 →

En effet, l’Algérie présente une double singularit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.