Show Less
Restricted access

Silences et dédicaces dans les vers d’Henri Meschonnic. Atelier de lecture-traduction

Series:

Marcella Leopizzi

À côté des blancs marquant des pauses et des blancs renvoyant à des « non-dits », voire à des « non-mots » et à des « avant-mots », de nombreux silences habitent la parole des poèmes d’Henri Meschonnic et participent d’un mouvement-dialogue-dédicace inachevé-inachevable. Suggérée du premier au dernier recueil, cette recherche-dédicace est tellement originale qu’elle est pensée par des expressions néologiques (« et je visage de toi / comme tu visages de moi ») qui relèvent de l’esprit créateur et novateur de ce poète. Strictement liés entre eux, sans commencement ni fin, tous ses recueils expriment l’amour pour la vie et confient à la Poésie la tâche de l’orientation et du salut possible : c’est au Poète de répandre la lumière, même, sur les yeux aveugles … c’est au Lecteur de se laisser illuminer et de vivre poème.
Show Summary Details
Restricted access

II. Les dédicaces du poème Meschonnic

Extract

← 60 | 61 →IILes dédicaces du poème Meschonnic

Henri Meschonnic a rédigé une dédicace au début de sept de ses recueils. Parmi ces sept recueils, trois, et plus précisément : Légendaire chaque jour, Voyageurs de la voix, Nous le passage, présentent de surcroît une dédicace à l’intérieur du livre, respectivement avant les poèmes des pages 42, 13, 36 :

visages en cours / avec toi2

(à la page 42) pour Émile Benveniste3

de toi vers toi4

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.