Show Less
Restricted access

Le sacré dans la littérature contemporaine : expériences et références

Series:

Myriam Watthée-Delmotte and Aude Bonord

Cet ouvrage propose d’analyser les articulations entre la spiritualité et la littérature à la fois en tant qu’émergence du sujet et constitution d’une communauté symbolique. D’une part il rend justice, dans les lettres contemporaines, à la variété des formes d’expression du sacré, de la présence d’un invisible au-delà du visible, ou du surnaturel ; d’autre part il observe comment la littérature s’inscrit d’une manière singulière dans le patrimoine immatériel marqué par les traditions religieuses. Cette réalité complexe se configure d’une manière différente au sein de l’histoire littéraire et culturelle française, anglo-américaine et hispano-américaine, qui sont les trois territoires textuels et contextuels ici évoqués.
Show Summary Details
Restricted access

L’expérience littéraire contemporaine et le déplacement du sacré

Extract



MYRIAM WATTHEE-DELMOTTE1

La littérature commence là où l’on consent à un déplacementJean-Pierre Jossua

Comment les romanciers français contemporains sont-ils les porte-voix d’un sacré, dès lors que celui-ci ne se prête pas à une localisation privilégiée dans le religieux ? Nous développerons ici l’hypothèse qu’il s’exprime, à la fin d’un XXe siècle marqué par la traversée de deux guerres mondiales et par divers traumatismes qui sont à comprendre comme autant de blessures narcissiques dans la représentation de soi de l’humanité, dans le dire inlassable de ce qui apparaît comme une nouvelle doxa des temps contemporains, qui procède entre autres d’une obsession de la mort. En effet, la Seconde Guerre mondiale qui inclut l’armement nucléaire et la Shoah, suivie des catastrophes à large échelle que sont les purges des totalitarismes, les génocides, les désastres écologiques, etc., renvoient l’homme à la fois à l’image de sa propre responsabilité planétaire et à celle de son impuissance2. La littérature se trouve, avec Adorno, mise en cause de manière radicale : dire est devenu dérisoire, si ce n’est obscène. Après la guerre froide, la globalisation de l’économie et l’extension d’internet, l’homme est confronté à une extension de son horizon terrestre assortie d’une absence totale de tiers transcendant, comme l’a amplement commenté Giorgio Agamben3. Sur le plan politique ou économique, il est pris entre les masques multiples d’un totalitarisme ← 7 | 8 → sans localisation précise, comme l’a soulign...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.