Show Less
Restricted access

Langage, activités et ordre social

Faire de la sociologie avec Harvey Sacks

Edited By Alain Bovet, Esther González Martínez and Fabienne Malbois

Le sociologue américain Harvey Sacks (1935-1975) a apporté une contribution décisive au développement de l’ethnométhodologie en fondant l’analyse de conversation et l’analyse des catégorisations. Il a renouvelé l’étude du rapport entre langage et action sociale en élaborant une démarche empirique originale fondée sur le recueil, la transcription et l’analyse détaillée d’échanges langagiers. L’engouement pour les démarches pragmatistes que connaissent aujourd’hui les sciences sociales confère une grande actualité à cet explorateur de la première heure de l’organisation endogène des pratiques sociales. Le lecteur trouvera ici une introduction circonstanciée à son œuvre et une invitation à poursuivre de manière critique et innovante le type d’enquête qu’il a initié. Quatre textes de Sacks inédits en français sont suivis de cinq textes originaux qui entrent en dialogue avec sa démarche singulière. Ces contributions examinent la dimension sociologique de l’œuvre, aux niveaux épistémologique, analytique et méthodologique. Elles mettent également en évidence ses apports au traitement d’objets tels que la socialisation, les structures sociales et les identités individuelles et collectives.
Show Summary Details
Restricted access

Des adultes et des enfants en situation d’interaction, redécouvrir la socialisation

Extract

| 139 →

SARA KEEL

Des adultes et des enfants en situation d’interaction. Redécouvrir la socialisation

A parcourir les Lectures on Conversation, il apparaît clairement que Harvey Sacks (1992) a consacré de très nombreuses pages à l’analyse des interactions ordinaires impliquant des enfants et des jeunes adolescents. Comme à son habitude, notre auteur évoque de multiples pistes pour rendre compte de l’organisation de ces situations. Il est tout de même possible de voir émerger une ligne directrice qui traverse toute son œuvre. En effet, son travail sur les enfants et les adolescents converge vers une même opération, qui consiste à relire, « respécifier », pour reprendre le terme technique en usage dans le champ ethnométhodologique (Garfinkel, Wieder, 1992), un thème d’étude central en sciences sociales et humaines. Ce thème, c’est celui de « la socialisation », comprise comme l’ensemble des processus sociaux et interactionnels à travers lesquels un nouvel entrant acquiert le statut de membre compétent aux yeux de son entourage social. Comme nous allons le voir dans ce texte, la « respécification » du thème de la socialisation se déploie chez Sacks selon un double mouvement. Elle consiste, dans un premier temps, à se détacher d’une stratégie de recherche qui théorise et conçoit la socialisation comme un processus au cours duquel les adultes transmettent et inculquent des savoirs et des savoir-faire aux plus jeunes. Elle réside, dans un second temps, dans l’adoption d’une démarche descriptive...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.