Show Less
Restricted access

Entre linguistique et anthropologie

Observations de terrain, modèles d’analyse et expériences d’écriture

Series:

Danielle Londei and Laura Santone

A distance de plus d’un demi-siècle de la célèbre Conférence des Linguistes et des Anthropologues (1952), qui souda officiellement les liens entre Jakobson et Lévi-Strauss en inaugurant un nouveau tournant épistémologique, cet ouvrage se propose de vérifier, d’une part, si le débat entre linguistes, anthropologues, mais aussi spécialistes de la communication, se poursuit, et, d’autre part, d’identifier les différentes modalités selon lesquelles la dimension linguistique et la dimension culturelle se rejoignent, s’opposent ou se croisent encore aujourd’hui. Dans le paysage « globalisé » de notre temps, quels nouveaux éclairages peuvent nous offrir ces deux champs? Les contributions à ce collectif configurent une perspective réflexive qui met au jour la pluralité des points de vue et des postures d’observation, des modèles d’analyse et des expériences d’écriture engendrant des pratiques tout aussi diversifiées d’interprétation, de traduction et de négociation du sens entre des médiateurs de langage. Ces « lectures du monde » nous engagent à maintenir le dialogue entre linguistes et anthropologues en termes de nécessité interdisciplinaire et à le concevoir comme un instrumentheuristique de recherche indispensable à l’appréhension de processus sociaux, langagiers et culturels complexes que les chercheurs se donnent pour tâche commune de comprendre et de faire comprendre.
Show Summary Details
Restricted access

Regard éloigné, regard rapproché : l’anthropologie et la linguistique au service de l’identification des stratégies de communication en milieu professionnel international: Pia Stalder

Extract

PIA STALDER

Université de Fribourg & Université du Luxembourg

Così semplice, se ci fosse stato un Piano. Ma c’era, visto che lo avremmo inventato noi, e molto tempo dopo ? (Umberto Eco, Il pendolo di Foucault)

Parcourir les distances qui séparent les questions des réponses n’est pas simple. Les plans – d’un document écrit tel que celui que je suis en train de produire ou d’un projet de recherche tel que celui dont je m’apprête à parler – ne préexistent dans toute leur complexité ni au processus de création, ni au résultat : ils se (co-ou parfois re-)construisent en cours de route. En effet, les plans qui « marchent » naissent des obstacles rencontrés et des outils – souvent complexes – fabriqués sur le champ et, nécessairement, sur mesure. En un mot, le plan est le résultat du chemin parcouru ; il repose sur les expériences faites en cours de route, selon le principe « essais et erreurs ».

Le sujet du présent article est la construction d’un plan de recherche. Ce plan de recherche a abouti grâce à la conjugaison des disciplines, notamment de l’anthropologie de la communication et de la linguistique pragmatique. J’ouvre ici la perspective sur les modes et expériences « d’écriture et de décripture » (Stalder, op. cit.) dans le cadre d’un projet de recherche empirique, qualitatif et ← 179 | 180 → interdisciplinaire. Ce projet visait l’étude des pratiques et des stratégies de communication lors de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.