Show Less
Restricted access

Paroles de témoins, paroles d’élèves

La mémoire et l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, de l’espace public au monde scolaire

Series:

Nadine Fink

À la fin des années 1990, le rôle de la Suisse durant la Seconde Guerre mondiale fait l’objet de vives polémiques au cours desquelles se confrontent la mémoire portée par les acteurs du passé et l’histoire en tant qu’interprétation de ce passé. Les tensions et les controverses, largement relayées dans la société, n’épargnent pas le monde scolaire. Ainsi, jusqu’en 2008, plus de vingt mille élèves de Suisse visitent l’exposition L’Histoire c’est moi qui médiatise les témoignages audiovisuels de personnes racontant leurs souvenirs de l’époque de la guerre. En suivant la manière dont cette exposition a été vécue par le jeune public, ce livre étudie l’expression et la réception de la parole du témoin dans le champ scientifique, dans l’espace public et dans le monde scolaire. Il interroge à la fois la construction de la mémoire collective de la Seconde Guerre mondiale en Suisse et la contribution des témoignages oraux à la formation intellectuelle des élèves. Il montre comment se tisse le lien intergénérationnel entre témoins et élèves autour d’une représentation partagée du passé, souvent lisse et consensuelle, plus rarement critique et nuancée.
Show Summary Details
Restricted access

Remerciements

Extract

La publication de cet ouvrage, issu de ma thèse de doctorat présentée à l’Université de Genève en mai 2008, est une occasion que je saisis pour remercier celles et ceux qui m’ont accompagnée et m’ont soutenue durant de nombreuses années dans mon parcours personnel et intellectuel: mon directeur de thèse, François Audigier, pour la richesse, l’exigence et le plaisir des discussions qui ont jalonné nos années de collaboration; l’équipe Archimob, en particulier Frédéric Gonseth, Thomas Gull et Marc-Antoine Schüpfer pour le voyage fascinant dans la mémoire de la période de la Seconde Guerre mondiale en Suisse; les membres du jury de thèse dont les commentaires et les suggestions ont permis d’affiner mon propos en vue de la publication: André Giordan, Charles Heimberg, Georg Kreis, Nicole Tutiaux-Guillon et Béatrice Ziegler; la direction de la collection «Explorations», en particulier Rita Hofstetter qui a accompagné mon travail de publication; les enseignants qui m’ont témoigné leur confiance en m’ouvrant leurs classes et en m’accordant un entretien; les élèves qui se sont généreusement prêtés au jeu de l’observation et de l’entretien; les nombreux collègues, à l’Université de Genève et dans d’autres institutions de Suisse ou d’ailleurs, qui ont été des interlocuteurs privilégiés et ont contribué, par la richesse stimulante de leurs propres interrogations et de discussions formelles ou informelles, à la réalisation de cette recherche, puis à sa publication; ma famille...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.