Show Less
Restricted access

La compétence paraphrastique en français langue seconde

Alexandra Tsedryk

La compétence paraphrastique (CP) est la capacité à produire des phrases exprimant approximativement le même sens. Elle est essentielle à l’apprenant d’une langue seconde. D’une part, elle l’aide à présenter une idée plus clairement et, d’autre part, elle lui permet de ne pas interrompre la production langagière. Grâce à la CP, l’apprenant a recours à de multiples façons d’exprimer une idée. Cet ouvrage porte sur le développement de la CP en français langue seconde aux niveaux avancés. De manière intéressante, un apprenant avancé éprouve parfois des difficultés à reformuler son discours. Ce livre propose une méthodologie de l’évaluation et de l’amélioration de la CP. La méthode didactique proposée inclut une présentation simplifiée des concepts de la Théorie Sens–Texte qui sont ensuite utilisés dans des exercices de reformulation. Cette nouvelle démarche pédagogique pourrait servir de référence aux enseignants de français langue seconde au niveau universitaire.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 5 Vers une didactique de la paraphrase

Extract



Aux chapitres précédents, nous avons montré qu’il existe un besoin de développer la compétence paraphrastique chez les apprenants de français L2 au niveau avancé. Nous avons également noté l’importance de l’utilisation en enseignement des concepts et formalismes proposés par la linguistique théorique, dans notre cas, la TST. L’emprunt d’outils linguistiques doit cependant passer par une étape de leur adaptation aux besoins spécifiques des apprenants. Puisque ces derniers ne possèdent pas tous une formation en linguistique, ils ne pourront pas comprendre facilement les fonctions lexicales, les règles de paraphrasage et les autres formalismes nécessaires. Pour cette raison, il convient de « convertir » ces outils formels en un ensemble de connaissances accessibles à l’apprenant afin de les rendre plus conviviales, c’est-à-dire, les didactiser. Adapter les concepts de la TST pour les mettre à la portée de tous présente un intérêt pédagogique évident. Par exemple, les fonctions lexicales sont utilisées dans des dictionnaires afin de décrire rigoureusement des liens existants entre les lexies d’une langue. Leur exploitation peut contribuer à la didactique du lexique. Au lieu de considérer le lexique comme un réseau désorganisé, l’apprenant se rendra compte de sa systématicité et des liens lexicaux récurrents dans les langues.

Note terminologique sur la didactisation :

Pour parler de l’adaptation des formalismes de la TST à l’enseignement, nous devons utiliser un terme approprié. Le terme vulgarisation scientifique est défini...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.