Show Less
Restricted access

L’Etat au pays des merveilles

L’Etat et le projet étatique en Nouvelle-Calédonie

Peter Lindenmann

L’Etat au pays des merveilles décrit un projet de construction d’état contemporain. En Nouvelle-Calédonie, une ancienne colonie française dans le Pacifique Sud, une situation de conflit dans les années 80 a engendrée une succession de statuts cherchant à régler la situation difficile d’un territoire dépendant, mais ne pas intégré, d’un état européen distant de 20'000 km. L’Accord de Nouméa, conclu en 1998 entre loyalistes, indépendantistes et l’Etat central, a pavé la route pour une émancipation évolutive de la Nouvelle-Calédonie. Des transferts de compétences irréversibles, accompagnés par des formations préparatoires pour les futurs administrateurs et les crédits nécessaires sont le moyen de choix de la France pour accompagner le projet étatique calédonien. Ce livre, écrit dans une perspective de départ d’une tribu, d’une commune rurale en brousse, cherche à illuminer l’intérieur de ce processus à long terme pour comprendre le comment et le pourquoi de cette transformation de conflit réussie. Basé sur une longue recherche de terrain et un grand nombre d’entretiens, le livre fait le cas d’un projet étatique différent, sur une trajectoire unique et s’éloignant de plus en plus de la France métropolitaine.
Show Summary Details
Restricted access

V. Le Système coutumier

Extract



1. Introduction

Lorsque je parle de système coutumier, il ne s’agit pas de l’organisation sociale de la société Kanak avant la colonisation. Sous le titre de système coutumier, je veux décrire l’intégration dans le projet étatique d’une construction d’autorités dites traditionnelles dans le but d’une gouvernance intermédiaire. Une publication de l’ADRAF parle même d’une « organisation néo-coutumière ». Je pense que le suffixe « néo- » n’est pas vraiment nécessaire car quelque chose de semblable n’existait pas avant la colonisation. Le système coutumier d’aujourd’hui ne plonge pas ses racines dans le passé lointain de cette île mélanésienne mais dans les actions de l’État français et des protagonistes de la société Kanak à travers les 150 ans de colonisation en Nouvelle-Calédonie.

Le système coutumier n’est pas une structure logique en soi, construite selon une idée centrale. Il s’agit plutôt d’un agglomérat de mesures qui ont été prises pendant et après l’époque coloniale. Toutes ces mesures ont pour but de différencier la population Kanak du reste de la population néo-calédonienne. À l’époque coloniale, cette différenciation se faisait à l’encontre des Kanak alors que de nos jours elle peut représenter un avantage pour eux, mais pas dans toutes les situations. Dans cette étude, je m’intéresse surtout aux expériences vécues actuelles et je vais utiliser les désignations employées par...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.