Show Less
Restricted access

Jazz, pouvoir et subversion de 1919 à nos jours / Jazz, Macht und Subversion von 1919 bis heute

Series:

Edited By Pascale Cohen-Avenel

Pour la première fois, un ouvrage scientifique étudie le jazz et ses relations avec le pouvoir dans plus de 6 pays francophones, germanophones et russophones. Il s’interroge sur la valeur subversive du jazz dans la quête identitaire de la jeunesse contestataire, sur son rôle dans la propagande d’Etat de l’Est comme de l’Ouest, et dans la définition de soi des élites et des artistes des années 1920 à nos jours. Résolument internationale, la perspective choisie est également pluridisciplinaire.
Diese Studie widmet sich als erste in diesem Gebiet dem Jazz und seinen Beziehungen zu den Machthabern der jeweiligen Staaten. Der Fokus liegt auf verschiedenen deutsch-, französisch- sowie russischsprachigen europäischen Ländern. Untersucht wird, wie subversiv der Jazz in der Identitätssuche der Jugend wirkt, sowie seine Rolle in der staatlichen Propaganda, und in der Selbstdefinition der Eliten und der Künstler von den 1920er Jahren bis heute. Die Perspektive dieses Buches ist sowohl international wie interdisziplinär.
Show Summary Details
Restricted access

L’improvisation et la jeunesse jazz d’Union Soviétique : entre émancipation et affirmation de soi: Claudine Brunod

Extract

CLAUDINE BRUNOD

Dès son apparition aux Etats-Unis, le jazz se présente comme un moyen d’expression privilégié et différent qui décline toute tentative de définition. Qu’est-ce que le jazz ? Si, de nos jours, cette musique afro-américaine est appréciée par les élites et considérée comme raffinée et noble, au cours des années 1920 beaucoup de musicologues et de musiciens s’interrogent sur la valeur et les caractéristiques de ce nouveau genre musical, né au sein des communautés d’esclaves noires et créoles. Musique métisse, qui mélange les chants de travail et le gospel, qui utilise largement les syncopes et l’improvisation, le jazz se caractérise par un swing inédit dans la musique classique, mais aussi par l’introduction de certains instruments tout à fait singuliers et inutilisés dans les orchestres traditionnels, comme le saxophone.

Mais cela suffit-il à définir une catégorie musicale ? Ces aspects techniques comblent-ils le portrait d’un genre en évolution constante et qui a su traverser l’océan, se propager en Europe et en Union Soviétique, en survivant à maintes difficultés ? Quelle est cette musique qui, en dépit des turbulences sociales et des conflits internationaux, submerge toute la planète et séduit de nombreux compositeurs et musi ← 91 | 92 → ciens ? De quelle façon cette « musique de nègres »1 a-t-elle pu faire trembler la forteresse soviétique et parallèlement déranger le nazisme ?

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.