Show Less
Restricted access

Les élites en question

Trajectoires, réseaux et enjeux de gouvernance : France, UE, Russie

Series:

Bernd Zielinski and Jean-Robert Raviot

L’ouvrage comporte des analyses sociologiques, politiques et historiques sur le rôle des élites dans la gouvernance. Il adopte une perspective internationale qui englobe des articles – en français et en anglais – sur la France, l’Union européenne et la Russie/URSS. En choisissant cette approche, le livre s’insère dans les débats sur les divergences et convergences dans le recrutement et la reproduction des élites nationales et européennes. Il évoque également l’évolution des orientations politiques et idéologiques des élites, une question particulièrement importante à une période profondément marquée par la crise financière et économique internationale. Les analyses du rôle des élites dans des pays comme la Russie contribuent au développement d’une vision plus globale et comparative et renvoient aux problèmes spécifiques des états postcommunistes. L’évocation de questions théoriques concernant les élites et la gouvernance complète ce recueil collectif.
Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



Au cours des dernières années, les élites économiques et politiques en Europe font l’objet de critiques parfois virulentes, et voient leur légitimité contestée. L’une des raisons en est la crise financière de 2008 et ses conséquences dramatiques. Cette crise a d’abord mis en cause certains paradigmes de politique économique défendus jusque là par une majorité parmi ces élites. Selon cette vision du rapport entre Etat et économie, il était inévitable de poursuivre une stratégie de libéralisation, de privatisation, de flexibilisation et de dérégulation afin d’adapter les économies de l’Europe continentale à la nouvelle donne marquée par la mondialisation et les innovations technologiques de la New Economy. Les capacités d’autorégulation des marchés étaient mises en avant, tandis que les structures de l’Etat-providence furent critiquées comme un frein à la modernisation. La crise, due à une spéculation financière internationale insuffisamment contrôlée, a ébranlé ces thèses sur les effets intrinsèquement positifs des marchés dérégulés. Elle a surtout débouché sur une crise de l’économie réelle qui marque toujours fortement un grand nombre de pays de l’Union. Après une courte phase de programme de relance, une stratégie de « réformes structurelles » et d’économies budgétaires massives a été institutionnalisée en Europe et s’impose désormais aux gouvernements nationaux. C’est notamment dans les pays du Sud de l’Europe que les conséquences sociales...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.