Show Less
Restricted access

De l’idéologie monolingue à la doxa plurilingue : regards pluridisciplinaires

Series:

Hervé Adami and Virginie André

Le plurilinguisme est l’objet de toutes les attentions scientifiques en sociolinguistique et en didactique des langues etrangères. Il est également l’objectif affiché des politiques éducatives d’un grand nombre d’Etats européens qui suivent en cela les préconisations du Conseil de l’Europe. Le vent ayant tourné en faveur de la « pluralité », sous toutes ses formes, le plurilinguisme est devenu une notion à la mode puisqu’il s’inscrit dans le sacro-saint « respect de la diversité » qui constitue le socle idéologique de la bien-pensance d’aujourd’hui. Dans cette communion collective autour des bienfaits et des avantages du plurilinguisme, on a oublié qu’il devait constituer un objet d’étude plutôt qu’un objet de culte.
Cet ouvrage n’est pas une contribution de plus sur le plurilinguisme mais une analyse à la fois des discours scientifiques portés sur le plurilinguisme et des politiques linguistiques et éducatives menées au nom de la pluralité des langues. C’est un ouvrage qui entend bousculer la nouvelle doxa plurilingue et enrayer le cycle de reproduction sans fin des discours convenus sur le plurilinguisme.
Show Summary Details
Restricted access

De quoi les études plurilingues sont-elles le nom ?

Extract



Introduction

Les contributions sur le plurilinguisme foisonnent dans la littérature scientifique, les colloques et dans la littérature grise. Les publications à ce sujet sont innombrables, au sens propre du terme, ainsi que les programmes de recherche, les thématiques de laboratoire ou les thèses. A l’évidence, il s’agit d’un thème qui intéresse les chercheurs et les institutions académiques ou politiques qui mandatent ou financent ces programmes de recherche. Ce qui m’intéresse dans cet article ce n’est pas d’abord la réalité objective du plurilinguisme mais ce que devient cette réalité quand elle est traitée, reprise, manipulée par les chercheurs qui l’ont construite comme objet épistémologique. Le plurilinguisme n’est plus simplement un thème de recherche, il est devenu un enjeu idéologique qui dépasse largement le cercle étroit des experts scientifiques qui travaillent sur ce thème.

Les études sur le plurilinguisme relèvent, en principe, de la sociolinguistique. Cette discipline est née de l’étude des langues minoritaires en voie de disparition ou des situations déséquilibrées de diglossie où se font face des langues ou des variétés fortes et faibles. L’étude de ces situations par les sociolinguistes les a conduits, dans de nombreux cas, à prendre la défense du « faible » contre le « fort » et à passer d’une position de stricte observation distanciée et scientifique à une position engagée, sinon militante. D’autres sociolinguistes ne s’embarrassent...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.