Show Less
Restricted access

Une « Europe des Citoyens »

Société civile et identité européenne de 1945 à nos jours

Series:

Reiner Marcowitz and Andreas Wilkens

L’Europe des 28 peut-elle trouver une volonté commune, un sentiment d’appartenance à un projet commun de Reval à Lisbonne, de Dublin à Nicosie ? Le présent ouvrage évoque les rapports entre la construction européenne et les citoyens d’Europe. Sans doute, l’Europe, pour exister, a besoin de l’implication de ses citoyens. Des projets ont été conçus, parfois depuis plusieurs décennies, pour créer une Europe des sociétés civiles, émergeant des sphères sociales, économiques, culturelles. Ces projets restent souvent trop peu connus d’un public large, avec leurs expériences, leurs acquis et aussi leurs limites. L’idée de cet ouvrage consiste à rapprocher la « grande histoire » de la construction européenne des réalisations et expériences concrètes, afin de mieux cerner les rapports entre une Europe lointaine, « mal aimée » et une Europe « vécue ». De plus il réunit des universitaires et des acteurs du monde professionnel de plusieurs pays européens. Enfin ses contributions ne se contentent pas de décrire les « déficits » mais proposent également des solutions. L’ouvrage promet donc d’animer un nouveau débat en Europe.
Show Summary Details
Restricted access

«L’Europe des citoyens» dans la pensée de Robert Schuman

Extract



Marie-Thérèse BITSCH*

Le titre de cette communication peut sembler surprenant ou paradoxal car le mot «citoyen» n’apparaît qu’assez rarement dans le discours européen de Robert Schuman. Pourtant, les citoyens y sont très présents, sous des dénominations variées. Schuman parle des «populations», des «peuples», des «électeurs», des «consommateurs», voire du «Français moyen» ou de «l’homme de la rue» et surtout, très souvent, de «l’opinion publique». Vis-à-vis de cette opinion publique, il adopte une double démarche: d’une part, il souhaite répondre à ses attentes ou à ses espoirs, d’autre part, il veut lui expliquer le processus d’intégration européenne, ses modalités et ses objectifs, afin de l’amener à lui accorder un soutien de plus en plus large. Parallèlement, Schuman souligne, avec insistance, le caractère foncièrement démocratique de la construction communautaire de l’Europe qui doit cependant être sans cesse renforcé. C’est en prenant comme fil conducteur ces deux notions – opinion publique et démocratie – qui reviennent comme des leitmotivs dans le discours de Robert Schuman, qu’il est possible de dessiner sa vision de «l’Europe des citoyens».

Plutôt que sur des documents officiels du Quai d’Orsay, à l’époque où Robert Schuman était ministre des affaires étrangères (1948-1953), cette étude s’appuie sur des textes (articles, conférences, lettres) écrits par Schuman pendant les dix dernières années de sa vie (1953-1963), lorsqu’il n’occupe plus de fonction politique de tout premier...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.