Show Less
Restricted access

L’Empreinte de la Bible

Récritures contemporaines de mythes bibliques en littérature de jeunesse

Series:

Danièle Henky

La Bible fut un réservoir d’histoires à destination des enfants dès le Moyen Âge en Occident. Aujourd’hui, on puise toujours dans la Genèse ou dans le Nouveau Testament, actualisant des textes fondateurs, afin de les intégrer dans des livres pour la jeunesse. Parodiée, commentée, réinterprétée, la Bible continue de s’offrir comme une sorte de grand vivier de mythes littéraires auquel l’écrivain, qu’il soit croyant ou non, ne se prive pas de recourir.
L'étude des écarts entre le texte originel et sa récriture, pratiquée ici essentiellement à partir d’un corpus d’ouvrages francophones, témoigne des mouvements qui affectent la culture du temps et permet de pointer la manière de faire des auteurs, les effets produits sur l’ouvrage réalisé comme sur le mythe lui-même. Elle révèle aussi la dynamique du mythe biblique à l’œuvre dans les textes destinés aux jeunes et esquisse, parallèlement, une réflexion sur l’évolution de la jeunesse entre héritage et questionnements dans un contexte culturel en constante évolution.
Show Summary Details
Restricted access

Préface

Extract

Jacques AUDINET1

Un premier étonnement surprend le lecteur qui se risque à ouvrir le présent ouvrage de Danièle Henky. C’est l’objet même de celui-ci : « la récriture des mythes bibliques pour la jeunesse ». Jeunesse et Bible, le rapprochement ne va pas de soi. Les deux univers apparaissent étrangers pour ne pas dire opposés l’un à l’autre. Le premier, l’univers de la jeunesse, se veut un monde jeté en avant, tendu vers l’avenir. L’autre, le texte biblique, évoque les temps anciens, un monde du passé désormais disparu. De plain pied avec les nouvelles technologies, la jeunesse représente aujourd’hui la pointe avancée du mouvement de nos sociétés. Sans cesse, elle se trouve sollicitée voire flattée, mobilisée vers un futur fascinant autant qu’énigmatique. C’est d’un même mouvement, l’affrontement de l’inconnu et le rejet des entraves. C’est, en même temps pour les jeunes, l’obsolescence programmée du présent et le rejet de tout ce qui a précédé, sous prétexte d’archaïsme. Qu’auraient-ils donc à faire de textes vieux de plusieurs millénaires ? Leur voyage les porte vers l’avant, non vers les rémanences du passé.

C’est précisément en suivant le fil de ce goût du voyage que Danièle Henky en est venue au travail qu’elle présente aujourd’hui. Ses premiers travaux ont porté sur la fugue, thème éternel depuis Rimbaud, et la quête de l’ailleurs. Son regard perspicace...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.