Show Less
Restricted access

Le voyage à Crotone : découvrir la Calabre de l’Antiquité à nos jours- KROTON 1

Actes du Colloque international organisé par l’Unité d’archéologie classique du Département des sciences de l’Antiquité- Université de Genève, 11 mai 2012

Series:

Edited By Lorenz E. Baumer, Patrizia Birchler Emery and Matteo Campagnolo

La cité de Crotone et son arrière-pays se trouvent au cœur d’un projet de recherches initié par l’Unité d’archéologie classique de l’Université de Genève, sous la direction du professeur Lorenz E. Baumer et du Dr. Domenico Marino, Archéologue Directeur de l’Office territorial de Crotone et Sila de la Surintendance pour le patrimoine archéologique de la Calabre. Le projet prévoit, outre les recherches archéologiques, une exploration des sources écrites citant Crotone, textes anciens et textes de voyageurs.
Un premier volet des travaux a vu l’organisation d’un colloque international en 2012 à l’Université de Genève, réunissant des spécialistes, philologues, historiens de l’Antiquité, archéologues, pour discuter du voyage et des voyageurs à Crotone. Si la majeure partie des contributions s’intéresse aux voyageurs des temps modernes, les visiteurs de l’Antiquité sont aussi évoqués, mythiques ou réels, et leurs motivations analysées et comparées à celles des « touristes » plus récents : on constate ainsi que la réputation de Pythagore a attiré des personnages prestigieux à Crotone de l’Antiquité à nos jours et que la mauvaise réputation de Crotone, attribuée souvent aux voyageurs nord-européens du Grand Tour, est en fait déjà attestée à l’époque impériale romaine.
Cela dit, les récits des explorateurs intrépides qui se sont rendus dans cette contrée réputée hostile et dangereuse n’en sont donc que plus précieux. Les contributions de cet ouvrage en présentent quelques-uns, en questionnant leurs motivations et leur rapport au voyage, tout en élargissant le thème par l’évocation des voyageurs antiques, permettant ainsi une mise en perspective des raisons du voyage à Crotone.
Show Summary Details
Restricted access

Crotonem petemus, ἐκ Κρότωνος ἀπιγμένος. Sur la route de Crotone ou Crotone sur la route dans quelques témoignages textuels antiques: Camelia Ana Chisu

Extract

CAMELIA ANA CHISU

Crotonem petemus1, ἐκ Κρότωνος ἀπιγμένος2. Sur la route de Crotone ou Crotone sur la route dans quelques témoignages textuels antiques

Devant l’ambitieux projet proposé par Matteo Campagnolo, cette contribution sur le voyage à Crotone sera bien modeste. En effet, elle s’inscrit dans la première étape du vaste chantier d’exploration des sources littéraires anciennes – grecques et latines – sur Crotone qui fait l’objet de nos investigations actuelles. A ce point, on tentera seulement d’illustrer quelques formes de voyage concernant Crotone, d’une part, dans le temps du mythe et de la légende, celui des « commencements », d’autre part, dans le cadre des époques « historiques ». Bien que ces recherches soient en phase initiale, il est déjà évident que le voyage, sous ses différentes formes, constituera un paramètre central pour l’étude future de l’histoire de Crotone, en particulier pour l’examen des concepts d’échange et de transfert culturels, et que, par conséquent, il occupera une place de choix dans nos travaux à venir.

En parcourant les textes et la bibliographie critique, on est marqué par un certain nombre d’éléments qui méritent attention. On est d’abord frappé par l’absence d’expérience directe de voyage ou de passage à Crotone chez les divers auteurs antiques qui mentionnent Crotone dans leurs textes. Ainsi, par exemple, les « grands voyageurs », historiens, explorateurs ou géographes de l’Antiquité (Hérodote, Pausanias, Denys le Périégète, Strabon – sans parler d’Hannon, de Xénophon ou d’Arrien,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.