Show Less
Restricted access

Le voyage à Crotone : découvrir la Calabre de l’Antiquité à nos jours- KROTON 1

Actes du Colloque international organisé par l’Unité d’archéologie classique du Département des sciences de l’Antiquité- Université de Genève, 11 mai 2012

Series:

Edited By Lorenz E. Baumer, Patrizia Birchler Emery and Matteo Campagnolo

La cité de Crotone et son arrière-pays se trouvent au cœur d’un projet de recherches initié par l’Unité d’archéologie classique de l’Université de Genève, sous la direction du professeur Lorenz E. Baumer et du Dr. Domenico Marino, Archéologue Directeur de l’Office territorial de Crotone et Sila de la Surintendance pour le patrimoine archéologique de la Calabre. Le projet prévoit, outre les recherches archéologiques, une exploration des sources écrites citant Crotone, textes anciens et textes de voyageurs.
Un premier volet des travaux a vu l’organisation d’un colloque international en 2012 à l’Université de Genève, réunissant des spécialistes, philologues, historiens de l’Antiquité, archéologues, pour discuter du voyage et des voyageurs à Crotone. Si la majeure partie des contributions s’intéresse aux voyageurs des temps modernes, les visiteurs de l’Antiquité sont aussi évoqués, mythiques ou réels, et leurs motivations analysées et comparées à celles des « touristes » plus récents : on constate ainsi que la réputation de Pythagore a attiré des personnages prestigieux à Crotone de l’Antiquité à nos jours et que la mauvaise réputation de Crotone, attribuée souvent aux voyageurs nord-européens du Grand Tour, est en fait déjà attestée à l’époque impériale romaine.
Cela dit, les récits des explorateurs intrépides qui se sont rendus dans cette contrée réputée hostile et dangereuse n’en sont donc que plus précieux. Les contributions de cet ouvrage en présentent quelques-uns, en questionnant leurs motivations et leur rapport au voyage, tout en élargissant le thème par l’évocation des voyageurs antiques, permettant ainsi une mise en perspective des raisons du voyage à Crotone.
Show Summary Details
Restricted access

Paolo Orsi : l’inventeur de la Grande Grèce: Virginie Nobs

Extract

VIRGINIE NOBS

Paolo Orsi : l’inventeur de la Grande Grèce

« Percorrevo per lo più regioni sconosciute all’archeologo e allo storico dell’arte e i disagi, sovente non piccoli, delle strade e delle miserabili taverne ove ero costretto a pernottare erano ad usura compensati dalla magnificenza dei panorami, dalla campagna lussureggiante di vegetazione, ma piu che tutto dai ricordi storici che irrompevano nella mia mente, infine dai risultati scientifici1. »

Comment Paolo Orsi, né sujet autrichien et élevé dans le Trentin, devint-il l’archéologue qui exerça l’influence la plus forte à ce jour sur l’archéologie de la Grande Grèce ? Personnage façonné par son époque, il sut en anticiper l’évolution, ce qui rend son travail encore précieux aujourd’hui. Paolo Orsi naquit à Rovereto le 17 octobre 18592. Il est le septième d’une fratrie de huit enfants. Son père était un commerçant aisé, il mourut lorsque Paolo n’avait pas encore 3 ans. Son éducation a été assurée par sa mère et son grand-oncle, qui était directeur du lycée de la ville, puis directeur du musée de Rovereto.

Au cours de sa formation au lycée de sa ville natale, il développa un profond intérêt pour la recherche et, plus précisément, pour l’archéologie. Il comprit pendant ses longues promenades dans les montagnes du Trentin l’importance de l’observation du cadre environnemental dans l’étude d’un site, une observation minutieuse qui permet de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.