Show Less
Restricted access

Ecole(s) et culture(s)

Savoirs scolaires, pratiques sociales et significations

Series:

Edited By Maria Pagoni

Issu des travaux menés autour du symposium international Ecole(s) et culture(s): quels savoirs, quelles pratiques ? organisé à l’université Lille 3, cet ouvrage croise des modèles théoriques et des outils méthodologiques en psychologie de l’éducation, en anthropologie et en didactique pour interroger la notion de culture(s) dans ses différentes variations et ses rapports complexes avec les savoirs scolaires: à la fois condition et produit des apprentissages, ensemble d’invariants conceptuels explicites ou en acte qui sont partie constitutive de l’identité des sujets, ensemble de connaissances et de valeurs qui se construit en même temps qu’il se transmet au sein des lieux d’éducation ou de formation.
L’ouvrage propose ainsi la notion de culture(s) comme outil heuristique et dynamique pour penser les savoirs scolaires au croisement de logiques curriculaires et de conceptualisations des acteurs de l’éducation. Sa parution se situe au coeur des débats actuels concernant la place de(s) culture(s) au sein de l’école ainsi que dans les tensions qui sous-tendent la formation des enseignants.
Show Summary Details
Restricted access

Trois dimensions de la culture pour penser les apprentissages: Pierre Pastré

Extract

If we want to consider culture in relation to learning, we can see that we can conceive it in three dimensions: an epistemic dimension, since culture is based on knowledge and involves an activity of conceptualization; a pragmatic dimension, since culture is also based on the ways to do; an experiential dimension, which allows to integrate the two previous dimensions, in that it refers to a knowledge and practices to a subject and its identity. These three dimensions can be found in all forms of activities, but their distribution changes depending on whether one seeks to understand the place of culture in the workplace or in school learning.

Keywords: professional learning, conceptualization, culture, learning, experience.

Je voudrais introduire ce texte par une anecdote personnelle, un peu provocatrice, mais qui devrait indiquer le sens de mon intervention. Lorsque j’étais en 5e (vers 12 ans), pendant les vacances de Pâques, à un moment où le temps qu’il faisait devait être particulièrement maussade, je m’ennuyais de façon insupportable. Je ne pouvais pas jouer au foot avec mes copains. Le soir, j’ai dit à mon père: Papa, je m’ennuie! Mon père est allé chercher un livre et m’a dit: Tiens, lis ça! Le ‘ça’, c’était Le Cid de Corneille. J’ai été ébloui. J’ai été ébloui par la forme: qu’un auteur arrive à mettre en alexandrins, frappés comme des médailles, la vivacité, le dramatique d’un débat qui vire à la querelle. J’ai été ébloui par...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.