Show Less
Restricted access

Guerres dans le monde ibérique et ibéro-américain

Actes du XXXVe Congrès de la S. H. F.

Florence Belmonte, Karim Benmiloud and Sylvie Imperato-Prieur

Cet ouvrage réunit les travaux du XXXVe Congrès de la Société des Hispanistes Français (S. H. F.) qui s’est tenu à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3 du 20 au 22 mai 2011. Il rassemble une cinquantaine d’articles qui portent non seulement sur l’Espagne, mais aussi sur l’ensemble de la Péninsule Ibérique, sur l’Amérique hispanophone et les territoires lusophones, du XVIe au XXIe siècle. Le volume est divisé en quatre chapitres, « Faire la guerre », « Dire la guerre », « Représenter la guerre » et « Sortir de la guerre », qui recouvrent une large part des champs disciplinaires auxquels s’attache l’hispanisme (Histoire, civilisation, littérature, théâtre, arts plastiques, peinture, musique, cinéma).
L’ouvrage comprend notamment de nombreux articles sur la guerre civile espagnole et le franquisme (dont les deux conférences plénières), mais aussi d’importantes contributions sur l’ensemble du monde ibérique et ibéro-américain (Portugal, Argentine, Colombie, Cuba, Mexique, Paraguay, Pérou, etc.).
Show Summary Details
Restricted access

« pour donner ordre à touttes choses requises pour le faict de la demolition de Therouenne… ». Dire la guerre : étude de correspondances dans le conflit franco-espagnol au XVIe siècle (Sarah Voinier)

Extract

← 232 | 233 → SARAH VOINIER

Université d’Artois

Textes et Cultures-EA4028

Si on fait la guerre avec des armes, on la fait aussi avec des mots. Plus que sur les événements historiques eux-mêmes ou sur leur représentation à travers l’historiographie, c’est sur l’usage de l’écrit dans le contexte de guerre que nous voulons porter notre attention. Thérouanne tombe le 20 juin 1553 sous les coups de l’armée impériale de Charles Quint alors en guerre avec la France. L’empereur ordonne que cette ville frontalière de l’Artois soit rasée, ce qui est réalisé dans les semaines qui suivent. L’organisation de la destruction commence et évolue au gré des échanges épistolaires entre divers responsables et profiteurs de cette entreprise guerrière. Le choix des mots de part et d’autre nous permettra de dégager le sens de cette guerre et d’interpréter les enjeux de réception mis en scène pour la compréhension de l’événement.

L’élection du monarque espagnol à la tête du Saint Empire Romain Germanique marque le premier événement d’une longue série de conflits traduisant la rivalité entre François 1er et Charles 1er d’Espagne. C’est sur le sol italien que la guerre franco-espagnole éclate mettant en jeu les intérêts de la France face à ceux de l’Empire dans une bataille qui, sur de multiples fronts géographiques, pèsera sur les relations entre les deux voisins jusqu’en...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.