Show Less
Restricted access

Les années 1540 : regards croisés sur les arts et les lettres

Lorenz E. Baumer, Frédéric Elsig and Sabine Frommel

Co-édité par les unités d’archéologie classique et d’histoire de l’art, en partenariat avec l’équipe d’accueil Histara de l’Ecole pratique des Hautes Etudes à Paris, le volume réunit les actes d’un colloque organisé à Genève les 11 et 12 avril 2011. Il se focalise sur l’extraordinaire vitalité des années 1540. Cette décennie de transition a vu l’émergence de phénomènes capitaux et de véritables révolutions dans l’histoire culturelle de l’Occident, dans tous les domaines : de la religion aux sciences en passant par l’architecture et les arts visuels. Son identité reste néanmoins difficile à cerner. Pour tenter d’en préciser les contours, le volume aborde les arts et les lettres sous une pluralité de perspectives, rassemblant des compétences dans différentes disciplines. Son originalité consiste précisément à articuler des approches transversales autour d’un moment crucial et d’en mesurer les conséquences à long terme. Il viendra renouveler, par ce point de vue inhabituel, les études consacrées à la Renaissance.
Show Summary Details
Restricted access

Une décennie qui innove sans oublier…: Sabine Frommel

Extract

SABINE FROMMEL

Bien que les évolutions relatives à cette période soient placées sous des signes fort variés, les années 1540 scellent dans de nombreux pays européens une nouvelle phase artistique. Cette décennie est foisonnante de courants et de nouvelles synthèses, et il est tout sauf facile d’en tirer les phénomènes les plus significatifs. Certes, le contexte n’est pas inconnu; les thèmes et les œuvres abordés dans ce volume ont déjà fait l’objet d’études approfondies et quelques-uns des articles se consacrent même à des occurrences parmi les plus emblématiques, les Vite de Vasari, les caryatides du Louvre et la Fontaine des Innocents signées par le tandem Lescot/Goujon, les dessins de Jean Cousin le Père, un manuscrit encore peu connu du De Architectura, jusqu’aux mosquées de Sinan. C’est le débat interdisciplinaire entre les archéologues, les historiens de la littérature, de la peinture, de la sculpture et de l’architecture, fondé sur une mise en parallèle de témoignages en France, en Italie et dans l’univers oriental, qui a poussé les organisateurs du colloque à lancer une telle réflexion. Le résultat qui en découle est un kaléidoscope de découvertes et d’observations qui sont loin de s’allier dans une nouvelle vision unifiée, mais qui apportent des éclaircissements susceptibles de poser de nouveaux jalons pour une meilleure compréhension d’une des périodes les plus captivantes de la Renaissance...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.