Show Less

Gros plan sur la classe de français

Motifs et variations

Series:

Edited By Mariella Rispail and Christophe Ronveaux

Que se passe-t-il entre le moment où un enseignant prépare son enseignement et le moment où il sort de sa classe ? Quels évènements sont venus renforcer ses convictions de départ, ou transformer ses prévisions ? Cet ouvrage tente de lever le voile sur quelques situations d’enseignement de langue française, dans quelques pays francophones et dans un pays non francophone, pour les décrire dans leur dynamique et leur identité propres. C’est dans cette description microscopique d’évènements didactiques, dans cette mise en lien du contexte social avec les réalités de la classe, que peut se prendre, paradoxalement, toute la distance nécessaire pour rendre une expérience unique transférable et donc utile à tous.
C’est du moins l’ambition des auteurs de ce livre, qui doit son origine à la rencontre de didacticiens d’horizons divers venant de la Belgique, de la Suisse, de la France et du Viêt-Nam, tous ayant pour toile de fond, la formation des enseignants.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 1 - L’OBJET EFFECTIVEMENT ENSEIGNÉ EN CLASSE DE FRANÇAIS PAR DES ENSEIGNANTS DÉBUTANTS LE CAS DE LA PONCTUATION EN CYCLE III DE L’ÉCOLE PRIMAIRE EN FRANCE 11

Extract

Chapitre 1 L’objet effectivement enseigné en classe de français par des enseignants débutants Le cas de la ponctuation en cycle III de l’école primaire en France Véronique Paolacci 1 La ponctuation est un objet d’enseignement qui pose problème aux enseignants, même confirmés, si l’on en croit le témoignage de certains d’entre eux en formation continue. Souvent abordé en début d’année, l’enseignement de la ponctuation se limite (d’après les déclarations des professeurs) à un catalogue des signes principaux complété par les fonc- tions essentielles de ces marques, l’activité privilégiée étant le texte non ponctué à ponctuer. Les programmes 2002 de l’école élémentaire française revalorisent l’étude de cet objet linguistique, longtemps considéré comme accessoire (Chabanne, 1998), malgré les travaux de l’équipe de Catach dans les années 70. Les instructions officielles font apparaitre la ponctuation au rang des phénomènes de cohésion comme les connec- teurs, les temps verbaux ainsi que les substituts et lui accordent un réel statut textuel. Les travaux en psycholinguistique qui analysent les processus rédac- tionnels éclairent les enseignants sur les stratégies mises en œuvre par de jeunes scripteurs dans l’acte d’écriture. En production, la compétence du savoir ponctuer s’acquiert en prenant une posture de lecteur/scripteur assez complexe. On peut noter une très grande variation des usages des 1 UFM de Midi-Pyrénées-École Interne de Toulouse Le Mirail, Laboratoire...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.