Show Less

Gros plan sur la classe de français

Motifs et variations

Series:

Edited By Mariella Rispail and Christophe Ronveaux

Que se passe-t-il entre le moment où un enseignant prépare son enseignement et le moment où il sort de sa classe ? Quels évènements sont venus renforcer ses convictions de départ, ou transformer ses prévisions ? Cet ouvrage tente de lever le voile sur quelques situations d’enseignement de langue française, dans quelques pays francophones et dans un pays non francophone, pour les décrire dans leur dynamique et leur identité propres. C’est dans cette description microscopique d’évènements didactiques, dans cette mise en lien du contexte social avec les réalités de la classe, que peut se prendre, paradoxalement, toute la distance nécessaire pour rendre une expérience unique transférable et donc utile à tous.
C’est du moins l’ambition des auteurs de ce livre, qui doit son origine à la rencontre de didacticiens d’horizons divers venant de la Belgique, de la Suisse, de la France et du Viêt-Nam, tous ayant pour toile de fond, la formation des enseignants.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 3 - LES APPRENTISSAGES LEXICAUX: PRESCRIPTIONS, ATTENTES ET FONCTIONS LE PROBLÈME DES «MOTS DIFFICILES» 61

Extract

Chapitre 3 Les apprentissages lexicaux: prescriptions, attentes et fonctions Le problème des «mots difficiles» Sylvie Plane1 J’ai un peu de mal avec votre questionnaire: je suis en CE1 depuis 3 ans et constate la pauvreté moyenne de leur vocabulaire; j’ai du mal à imaginer s’ils en acquièrent vraiment bcp avant le CM2. Je ne suis donc sans doute pas efficace pour ce test. Néan- moins j’ai fait de mon mieux. A.P. professeur des écoles. 19 novembre 2003 À LA RECHERCHE D’UN OBJET INTROUVABLE: LA MAITRISE DU LEXIQUE Le lexique est un objet d’enseignement paradoxal: il constitue pour les enseignants une préoccupation importante qui traverse les ordres d’en- seignement et les disciplines scolaires comme si elle était portée par une prescription intériorisée dont les exigences excéderaient amplement les recommandations officielles. Et pourtant jamais son apprentissage ne donne lieu à un enseignement offrant une réelle consistance. Le constat est aisé à vérifier. Mettons en balance les discours sur la pauvreté lexicale des élèves et la modestie des prescriptions officielles. Du côté des discours ordinaires nous allons rencontrer l’antienne 1 Université Paris-Sorbonne, IUFM de Paris, Laboratoire Modyco UMR 7114. Merci à Jean-François De Pietro pour sa relecture attentive et ses conseils avisés. «ils manquent de vocabulaire» qui a donné son titre à un ouvrage pédagogique2 qui figure dans bon nombre de projets d’école ou d’éta- blissement. Ainsi – mais c’est là un exemple parmi mille autres possibles – l’école de Saint-Marcellin dans l’Is...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.