Show Less

« Traduit de l’allemand (Autriche) »

Etude d’un transfert littéraire

Series:

Valérie de Daran

A la croisée d’une sociologie de la traduction et des études de réception, cet ouvrage brosse un panorama des auteurs autrichiens du XXe siècle qui sont à ce jour traduits en français. Quels sont les écrivains autrichiens qui ont réussi à percer en France ? Quels sont ceux qui, traduits en français, sont néanmoins restés méconnus ? Quels sont enfin ceux pour qui aucun éditeur français, ou traducteur, n’a voulu se risquer ? L’ouvrage tente une analyse des conditions de transfert et de réception de la littérature autrichienne contemporaine en France, et des stratégies que déploient éditeurs, traducteurs et critiques pour rendre acceptables les textes qui porteront la mention « traduit de l’allemand (Autriche) ». La réflexion est étayée par ailleurs de comptes-rendus d’expérience personnelle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 3 Après 1945: auteurs autrichiens traduits (ou non) en français. Examen par générations 201

Extract

Chapitre 3 Après 1945: auteurs autrichiens traduits (ou non) en français. Examen par générations Nombre de traductions en français par auteur, palmarès 2009: Bernhard, Thomas (1931-1989): 51, Handke, Peter (né en 1942): 51, Jelinek, Elfriede (née en 1946): 15, Bachmann, Ingeborg (1926-1973): 11, Dor, Milo (1923-2005): 8, Turrini, Peter (né en 1944): 9, Winkler, Josef (né en 1953): 7, Aichinger, Ilse (née en 1921): 4, Ransmayr, Christoph (né en 1954): 4, Menasse, Robert (né en 1954): 3, Lebert, Hans (1919-1993): 2 (…) 1. Les auteurs nés dans les années 1920-1930 (Aichinger, Bachmann, Bernhard, Lebert, Dor…): quelques brillantes absences et un gagnant 1.1. Transferts et non-transferts Dans les années 1950, Ilse Aichinger, Ingeborg Bachmann, Paul Celan, Erich Fried se font connaître en Allemagne d’abord. Ces mo- dernes d’avant-garde, ces «blessés ou blesseurs de la langue1» mar- qués par le traumatisme du fascisme, sont ignorés en Autriche, et promus en Allemagne – alors que c’est la règle inverse qui prévaut 1 Pour reprendre l’expression «Sprachverletzte oder Sprachverletzer» que Helmut Gollner applique à Celan, Bachmann, Bäcker, Bauer, Turrini, Handke, Jelinek, Streeruwitz, Schwab, Aichinger, Jandl… Cf. GOLLNER 2005, p. 12. «Traduit de l’allemand (Autriche)» 202 pour des auteurs comme Mell, Ginzkey, Henz, Braun, Nabl2… Après 1945, l’Allemagne joue un rôle de médiation fondamental entre l’Autriche et la France. L’influence du Groupe 47 qui défend avant tout une littérature de type réaliste (Heinrich B...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.