Show Less

« Traduit de l’allemand (Autriche) »

Etude d’un transfert littéraire

Series:

Valérie de Daran

A la croisée d’une sociologie de la traduction et des études de réception, cet ouvrage brosse un panorama des auteurs autrichiens du XXe siècle qui sont à ce jour traduits en français. Quels sont les écrivains autrichiens qui ont réussi à percer en France ? Quels sont ceux qui, traduits en français, sont néanmoins restés méconnus ? Quels sont enfin ceux pour qui aucun éditeur français, ou traducteur, n’a voulu se risquer ? L’ouvrage tente une analyse des conditions de transfert et de réception de la littérature autrichienne contemporaine en France, et des stratégies que déploient éditeurs, traducteurs et critiques pour rendre acceptables les textes qui porteront la mention « traduit de l’allemand (Autriche) ». La réflexion est étayée par ailleurs de comptes-rendus d’expérience personnelle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion 389

Extract

Conclusion Pour cette exploration du champ des traductions «de l’allemand (Au- triche)», nous avons préféré, à la focalisation sur un auteur et un trans- fert précis, une vision panoramique, au risque d’encourir le reproche d’impressionnisme ou de superficialité. Ce choix nous a été dicté par notre propre cheminement de traductrice et cette question qui fut la première que nous nous sommes posée quand nous avons voulu instal- ler notre activité: qui traduire? Optant pour un panorama, nous n’avons fait qu’effleurer certains aspects. La fonction des espaces tiers entre culture source et culture d’arrivée, l’impact des domaines con- nexes à la littérature et le rôle de vecteurs de certains penseurs ou phi- losophes (par exemple Wittgenstein, Buber, Freud dans la culture de départ, ou Sartre, Bouveresse dans la culture d’arrivée) dans l’exporta- tion et la réception des œuvres traduites, l’interpénétration des genres littéraires, les frottements entre théâtre et prose et poésie, la fonction des médias… mériteraient assurément un traitement plus fouillé. En observant de près le champ littéraire, nous avons constaté qu’il était en perpétuelle métamorphose. Ses agents passent de la périphérie au centre, et peuvent dans certains cas glisser du centre vers les marges. Les champs littéraires français et autrichien ou allemand sont loin d’être en parfaite congruence. Ce qui domine est la transforma- tion, le mouvement, aussi bien dans le temps que l’espace....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.