Show Less

Le rôle de la communication pour le développement de produits nouveaux

Series:

Sabine Cullmann

Le travail présenté a un double objectif. Il tente d’abord d’identifier la différence entre un « process » et un « projet » et d’analyser l’effet d’une planification dynamique et réactive sur un process et sur un projet. Comme deuxième objectif, il étudie et évalue les conséquences d’une planification et gestion de projets à l’aide de la communication des informations et résultats dans le contexte de développement de produits nouveaux.
Les hypothèses et le modèle de recherche sont vérifiés par 6000 simulations (Monte Carlo, réseaux de Petri, solutions d’optimisation) et six études de cas réalisées dans l’industrie.
Les bénéfices en termes de durée, coûts, qualité et probabilité du succès du projet de développement de produits nouveaux sont évalués de manière qualitative et quantitative (« Activity Based Costing »).

Prices

Show Summary Details
Restricted access

1.5 Hypothèses de travail 170

Extract

170 &HVFKpPDHVWUHSULVSDUOH%&(/HVH[LJHQFHVGHODIRUPXODWLRQG¶XQSUR- cess font partie intégrante de la planification initiale. Les règles et les pre- scriptions pour le traitement des aléas de la réalité sont précisées et gérées dans la planification vivante. La mise à jour du process se réalise systémati- quement dans le débriefing du projet. Le BCE semble être le concept le plus complet et celui qui applique le mieux les caractéristiques de process et de projet, de planification et de ges- tion. Désormais, le concept du BCE sera utilisé pour la suite de la recherche présentée. Sur la base du savoir présenté, il est possible de formuler maintenant les hypothèses de travail. 1.5 Hypothèses de travail Les travaux de BROWN/SCHMIED/TARONDEAU (2002a) arrivent à la FRQFOXVLRQTXH OH VXFFqVG¶XQH HQWUHSULVH HVW GLUHFWHPHQW HW SRVLWLYHPHQW corrélé avec la communication; celle-ci est un facteur central dans la ges- tion de projet. Ce résultat de recherche est démontré par de nombreuses étu- des de cas (BROWN/SCHMIED/TARONDEAU, 2002a). (Q V¶DSSX\DQW VXU 6$$'%2+/,19$1 2(1( %52:1 SCHMIED/TARONDEAU (2002a) et HOFMANN (2004), une entreprise SHXWrWUHFRQVLGpUpHFRPPHODVRPPHGHVHVSURMHWV/HVXFFqVG¶XQ projet est directement et positivement corrélé avec la communication. Le succès G¶XQHHQWUHSULVHHVWGLUHFWHPHQWHW positivement corrélé avec le succès de VHVSURMHWV/HVXFFqVG¶XQHHQWUHSULVHHVWGLUHFWHPHQWHWSositivement cor- rélé avec la communication. /¶REMHFWLIGHODFRPPXQLFDWLRQHVWG¶rWUHXQLQVWUXPHQWTXLHVWjODEDVH du succès du projet en général. En fait, il existe au moins deux...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.