Show Less

«Krisenwahrnehmungen in Deutschland um 1900". -Zeitschriften als Foren der Umbruchszeit im wilhelminischen Reich - "Perceptions de la crise en Allemagne au début du XXe siècle.» - Les périodiques et la mutation de la société allemande...

Series:

Michel Grunewald and Uwe Puschner

Die vermittelte oder erlebte Erfahrung eines beschleunigten Wandels in allen Bereichen von Staat und Gesellschaft charakterisierte über alle gesellschaftlichen Schichten und sozialmoralischen Milieus hinweg die Wahrnehmungshorizonte und den Gefühlshaushalt der Menschen in der wilhelminischen Epoche. Die Zeitschriften als Seismographen ihrer Gegenwart fangen diese Krisen- und Umbruchsstimmung ein. Denn als Leitmedium des ausgehenden 19. und beginnenden 20. Jahrhunderts sind sie maßgebliche gesellschaftliche Instanzen bei der Diagnose der Ursachen für Krise und Umbruch sowie bei der Formulierung von Krisenbewältigungs- und Zukunftskonzepten für deren Überwindung. Der aus einer Tagung des Centre d’Etudes Germaniques Interculturelles de Lorraine (CEGIL) an der Université Paul Verlaine in Metz hervorgegangene Sammelband lotet in 22 Fallstudien die Bedeutung der Zeitschriften in der und für die Gesellschaft des Wilhelminischen Kaiserreichs hinsichtlich ihrer zeitspezifischen Krisen- und Umbruchswahrnehmungen und Krisenbewältigungsstrategien aus.
Dieses Buch enthält 23 Beiträge auf Deutsch und 4 Beiträge auf Französisch.
La conviction de vivre un processus d’accélération de l’histoire et une crise qui englobait tous les aspects de la vie politique, sociale et économique était commun à l’ensemble des milieux qui constituaient la société allemande de l’ère wilhelminienne. C’est ce que nous apprennent les revues qui, à la fin du XIX e et au début du XXe siècles constituaient le vecteur essentiel de la communication sur les grands sujets culturels, politiques et littéraires de l’époque. Ces revues ont joué un rôle de premier plan dans l’établissement du diagnostic de l’état de la société pendant les années 1890-1914, dans la formulation de possibles scénarios de résolution de la crise perçue par elles ainsi que dans la diffusion de la vision d’un avenir postérieur à cette crise et aux mutations générées par elle. Ce sont ces questionnements qui se situent au centre du présent volume, issu d’un colloque international qui a eu lieu du 5 au 7 décembre 2007 à l’Université Paul Verlaine – Metz dans le cadre de la coopération entre le Centre d’études germaniques interculturelles de Lorraine et le Friedrich Meinecke Institut de la Freie Universität Berlin.
Ce livre contient 23 contributions en allemand et 4 contributions en français.

Prices

See more price optionsHide price options
Show Summary Details
Restricted access

Simone ORZECHOWSKI «Se battre pour l’avenir du peuple allemand» L’approche résolument volontariste de la crise dans la revue Der Kunstwart de 1887 à 1914 315

Extract

«Se battre pour l’avenir du peuple allemand»1 L’approche résolument volontariste de la crise dans la revue Der Kunstwart de 1887 à 1914 Simone ORZECHOWSKI Lorsque Ferdinand Avenarius se lança en 1887 dans la périlleuse aventure de la création d’un périodique, il ne se doutait certainement pas, même si le projet était d’emblée ambitieux, que son Kunstwart allait devenir une référence pour toute une période et susciterait donc encore de l’intérêt bien au-delà de cette époque. Le modeste fascicule d’une dizaine de pages tiré à 400 exemplaires prit progressivement son essor pour atteindre plus de soixante-dix pages et 23 000 exemplaires peu avant la Première Guerre mondiale. Le rayonnement de la revue s’explique à la fois par cette extension du cercle des lecteurs, la qualité des contributions et la multiplicité des entreprises parallèles d’Avenarius, couronnées de succès, qui trouvèrent leur impulsion dans le Kunstwart avant d’étayer l’édifice d’Avenarius. Le Kunstwart est, en effet, indissociable de son fondateur qui, après avoir déjà affiché ses ambitions poétiques,2 imprima durablement sa marque, œuvrant tout d’abord à la fois comme rédacteur en chef, éditeur et principal contributeur, continuant à en déterminer l’orientation après l’entrée en scène 1 «um die Zukunft des deutschen Volkes kämpfen». Adolf BARTELS: Eine Geschichte, die zu denken gibt. In: Der Kunstwart (abrégé par la suite: KW) 13, 20 (1900) p. 303. 2 Wandern und Werden....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.