Show Less

Exterritorialité, Énonciation, Discours

Approche interdisciplinaire

Edited By Héliane Kohler and Juan Manuel López Muñoz

Concept forgé par le philosophe et sociologue Georg Simmel, l’ exterritorialité désigne le contexte de l’ étranger – celui qui est dans une situation décalée, « entre-deux », sur le seuil, renvoyé à une altérité. Ayant trait à la mobilité et au changement, l’ exterritorialité est d’ordre spatial, linguistique, culturel, identitaire… Traiter une telle question, c’est aussi prendre en compte l’ énonciation et le discours.
Souhaitant engager un dialogue interdisciplinaire, cet ouvrage s’intéresse à différents genres de discours (littéraire, médiatique, testimonial, socioculturel, publicitaire…) analysés à la lumière des nouveaux paradigmes épistémologiques et paramètres socio-économico-culturels. Tout en cherchant à relever les différentes figures de l’ exterritorialité, ce travail collectif vise à réfléchir sur la question et à cerner ses fonctions. Quels sont les comportements énonciatifs et discursifs des locuteurs en contexte exterritorial et en situation interculturelle ? Comment les écrivains « venus d’ailleurs » traitent le problème de l’identité et perçoivent leur altérité ? Comment est abordé le contexte exterritorial par le discours télévisuel ? Il s’agit de quelques-unes des questions présentées lors du colloque qui s’est tenu à l’Université de Cadix en 2008, réunissant des chercheurs d’Espagne, France et Canada, provenant de différents champs disciplinaires (analyse du discours, communication, littérature comparée, langues et littératures étrangères…).

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Héliane KOHLER (Université de Franche-Comté) Enonciations exterritoriales et modalités discursives dans Budapest (Chico Buarque). Réflexions sur la langue, la praxis langagière, les interactions interculturelles et sociodiscursive 3

Extract

Enonciations exterritoriales et modalités discursives dans Budapest (Chico Buarque) Réflexions sur la langue, la praxis langagière, les interactions interculturelles et sociodiscursives Héliane KOHLER Université de Franche-Comté Publié en 2003, Budapest1 constitue une magistrale mise en scène de différentes figures du double et de l’altérité, ainsi qu’une originale mise en discours dans une situation d’exterritorialité. Ayant pour cadre spa- tial les villes de Budapest et de Rio, ce récit fictionnel focalise deux univers linguistico-culturels diamétralement opposés où circule José Costa – protagoniste et narrateur de son propre parcours. Sa profession est celle d’auteur anonyme, autrement dit, de «nègre», condamné à ne jamais revendiquer une reconnaissance publique et à ne jamais afficher son prodigieux travail de prosateur à Rio, et, plus tard, de poète à Buda- pest, et ce malgré son énorme talent d’écrivain et tous ses diplômes universitaires. Ses frustations provoquées par le fait d’être un profes- sionnel de l’écriture et de rester un auteur dans l’ombre sont partagées par des collègues étrangers qui se retrouvent annuellement dans des congrès internationaux d’écrivains anonymes. Lors du retour de l’une de ces rencontres, à Istanbul, José Costa se voit contraint de faire une escale à Budapest, avant de reprendre le lendemain l’avion pour Franc- fort et, de là, un autre pour Rio. Cet arrêt inattendu dans la capitale hongroise, dû à une alerte anonyme à la bombe, va bouleverser son existence. Epris de la langue magyare, José Costa retournera à Buda-...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.