Show Less

Le changement en français

Etudes de linguistique diachronique

Series:

Edited By Bernard Combettes, Céline Guillot, Evelyne Oppermann-Marsaux, Sophie Prevost and Amalia Rodriguez Somolinos

Cet ouvrage réunit une sélection d’articles issus du colloque international « Diachro 4 - Le français en diachronie », qui s’est tenu à l’Université Complutense de Madrid du 22 au 24 octobre 2008. Les contributions sont axées essentiellement autour de trois grands thèmes : le français préclassique et classique en diachronie ; l’énonciation et la linguistique textuelle en diachronie ; les structures interrogatives et les constructions clivées. Un thème transversal apparaît tout au long de cet ensemble : celui de la périodisation, du choix des critères permettant la reconnaissance d’étapes successives dans le changement linguistique.
Les études proposées ici constituent un ensemble bien représentatif des diverses tendances, théoriques et méthodologiques, qui traversent actuellement le champ de la linguistique diachronique du français, en France comme à l’étranger.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Flor BANGO DE LA CAMPA Toutefois: une vieille carcasse, un sens nouveau 1

Extract

Toutefois: une vieille carcasse, un sens nouveau Flor M.ª BANGO DE LA CAMPA Université d’Oviedo 1. Introduction De nombreuses difficultés d’analyse, globales ou spécifiques, sont ratta- chées à l’unité toutefois; ainsi, en passant du général au particulier, le premier problème qui se pose est celui de la définition de la notion de concession, puisque toutefois apparaît systématiquement dans le catalogue des marqueurs qui introduisent cette catégorie. Il s’agit notamment de problèmes dus à l’absence d’une définition rigoureuse. Des concepts tels que opposition, restriction, réfutation, paradoxe, contradiction et bien d’autres constituent le noyau des diverses formulations proposées, mais toujours dans une pers- pective logico-référentielle et non strictement linguistique, ce qui nous con- duit à considérer la concession comme un concept plutôt flou et pluri- voque. Problèmes aussi dans la délimitation face aux autres relations logiques, spécialement avec l’opposition et la cause: la relation concessive s’inscrivant dans le vaste domaine de l’opposition et présentant une «cause contraire», d’après la célèbre formule de Wagner et Pinchon (1962: 608). Si nous nous bornons au particulier, l’unité toutefois pose, elle aussi, des écueils: d’abord, des questionnements sur son étymologie où deux hypothèses ont été proposées (cf. Le Bidois, 1971: 241; Soutet, 1992: 110-111; Buridant, 2000: 660). Ces hypothèses divergent quant à l’explication de l’étymologie. L’une considère que fois provient du latin vices (fois to(u)te(s) voie(s)...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.